Publicité

QUESTION D'ACTU

Bon à savoir

La thrombose artérielle augmente le risque de cancer

Une thrombose artérielle augmente fortement le risque d'avoir un cancer. Durant les six mois qui suivent sa découverte, le risque est multiplié par trois. 

La thrombose artérielle augmente le risque de cancer Robocop /iStock

  • Publié 18.04.2018 à 08h30
  • |
  • |
  • |
  • |


100 000 personnes en France sont concernées par la phlébite des membres inférieurs chaque année. 10 000 décès par embolie pulmonaire sont associés à cette maladie. La phlébite, qu’on appelle aussi thrombose veineuse, correspond à la formation d’un caillot de sang dans une veine. Par contre, on parle de thrombose artérielle lorsque le vaisseau touché est une artère. Selon des chercheurs danois, les cas de thrombose artérielle grave augmentent le risque de développer un cancer. Dans les six mois qui suivent la phlébite, ce risque est trois plus élevé que la moyenne. 

Un risque continuellement plus élevé

La recherche a été menée au sein de l’université de Aarhus, au Danemark. Les scientifiques ont étudié les cas de 6 600 Danois victimes d’une thrombose artérielle dans les membres inférieurs entre 1994 et 2013. Un cancer a été diagnostiqué chez 772 d'entre eux pendant cette période. Ils ont comparé le taux de cancer parmi ces patients, à celui recensé dans la population.

Si dans les six premiers mois après une thrombose artérielle, le risque est trois fois supérieur, dans les six mois qui suivent, le risque diminue. Les patients qui ont eu une thrombose artérielle ont alors 40 % plus de risques de développer un cancer, par rapport à la population en général. Un an après la survenue de la thrombose, le risque reste supérieur de 15% par rapport à la normale. 

Certains types de cancer sont plus fréquents après une thrombose, en particulier ceux que l’on associe traditionnellement aux fumeurs : les cancers du poumon et du pancréas, mais aussi pour d’autres formes de cancer comme celui du colon ou la leucémie.

Vers une amélioration du dépistage ?

Pour Jens Sundbøll, l’auteur de cette étude, ces nouvelles données doivent permettre d’améliorer le diagnostic du cancer chez les victimes de thrombose artérielle. "Une hospitalisation pour une thrombose artérielle dans la jambe est une opportunité évidente de mener des examens pour détecter un éventuel cancer", souligne-t-il.  

Le risque de phlébite est associé à l’âge : avant 30 ans il est faible, puis augmente progressivement. A partir de 70 ans, le risque est élevé. Les personnes obèses, celles qui ont récemment été victimes d'un AVC ou d'un infarctus du myocarde, ainsi que les femmes qui suivent un traitement oestroprogestatif, comme la pilule contraceptive, sont plus à risque, surtout lorsqu’elles fument. Si vous ressentez une douleur, une lourdeur ou un gonflement de la jambe, c’est peut-être une phlébite. Dans ce cas, il est primordial de consulter un médecin au plus vite.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité