Publicité

QUESTION D'ACTU

Infection sexuellement transmissible

Royaume-Uni : une gonorrhée super résistante débarque sous nos latitudes

Une souche de gonorrhée multirésistante (infection sexuellement transmissible) a été identifiée en Angleterre, chez un jeune homme de retour d’Asie du Sud-Est.

Royaume-Uni : une gonorrhée super résistante débarque sous nos latitudes Pitiphothivichit / iStock

  • Publié 29.03.2018 à 14h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L’été sera chaud, mais pas dans le bon sens du terme. D’après Public Health England (PHE), l’organisme en charge de la santé publique outre-Manche, un cas de gonorrhée super résistante vient d’être identifié sur le territoire de Sa Majesté. La souche incriminée semble avoir été ramenée sous nos latitudes par un jeune Britannique de 28 ans, de retour d’un voyage en Asie du sud-est.

D’après PHE, il s’agit de la première souche de gonocoque qui soit à la fois hautement résistante à l’azithromycine, le traitement oral courant de première ligne, et résistante à la ceftriaxone, un antibiotique injectable considéré comme de dernier recours dans la prise en charge des gonorrhées. Cette découverte vient confirmer une crainte déjà formulée par les autorités sanitaires britanniques.

Quant à l’infortuné jeune homme, il est actuellement pris en charge par carbapénème en intraveineuse, un traitement antibiotique habituellement réservé aux infections urinaires multirésistantes graves.

Recrudescence mondiale

La gonorrhée est une infection sexuellement transmissible due à une bactérie, le gonocoque. Elle se traduit par une sensation de brûlure lors de la miction – d’où son surnom de "chaude-pisse" – et parfois par des écoulements jaunâtres. Les signes se manifestent généralement en 2 à 5 jours chez l’homme, le double chez la femme. Il arrive que la maladie soit asymptomatique, mais elle reste transmissible.

L’apparition de gonorrhées multirésistantes est un problème croissant depuis quelques années. D’après l’OMS, des souches résistantes à la ceftriaxone (antibiotique de dernier recours) ont été identifiés dans plus de 50 pays. Originaires d’Asie de l’est, les souches résistantes se sont disséminées récemment, essentiellement via le tourisme sexuel, avec quelques cas avérés en Amérique du Nord (Canada en 2017) et en Europe (Danemark en 2017).

Une gonorrhée non traitée peut déboucher sur des complications, avec un risque d’infertilité, voire dans les cas les plus graves, d'infections disséminées donnant lieu à de l’arthrite, des infections cutanées, des méningites... Le meilleur moyen de s'en protéger reste à ce jour l’usage de préservatifs.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité