Publicité

QUESTION D'ACTU

Norovirus

Un virus dans l'étang de Thau interdit à nouveau la récolte des coquillages

C'est une histoire que connaissent bien les conchyliculteurs de l'étang pour l'avoir vécu à plusieurs reprises. C’est un arrêté préfectoral qui vient d’annoncer cette mesure de restriction liée à un infection à norovirus responsable de gastro-entérites. Pas de chance pour les amateurs de "Bouzigues", ils devront attendre au moins jusqu'au 15 mars.

Un virus dans l'étang de Thau interdit à nouveau la récolte des coquillages hengyuzheng

  • Publié 12.03.2018 à 11h18
  • |
  • |
  • |
  • |


Indéniablement les huitres, moules et palourdes sont d’excellents aliments pour la santé ; source de protéines, sans beaucoup, de graisses

Indéniablement les huitres, moules et palourdes sont appréciés par la majorité des Français, qui ont su inventer une infinité de recettes, mais avec un goût prononcé pour la façon la plus naturelle de les consommer : crues avec un filet de citron ou de vinaigre… Excellents pour le goût. Pas pour la désinfection au contraire de la cuisson.

Indéniablement le système d’alimentation de ces mollusques, passe par la filtration de centaines de milliers de litre d’eau de mer, tout au long de leur vie.
Il faut aussi savoir que dans les régions les plus polluées du globe, par exemple dans certains ports comme celui de New York, on utilise les moules pour tenter de purifier l’eau glauque qui entourent les bateaux.  

Des expériences sont menées pour faire de cette filtration naturelle une méthode applicable à plus large échelle.

Mais bien évidemment, ces filtres vivants sont totalement impropres à la consommation…

La morale de cette histoire est de se méfier de la provenance des crustacés, le monde devenant de moins en moins « propre ».

Sous surveillance permanente

Régulièrement la Méditerranée et plus particulièrement l’étang de Thau sont sous surveillance étroite des services sanitaires. D’autant que cette zone très touristique est sensible à la pollution estivale.

Rappelons que l’étang de Thau, qui couvre 7 500 hectares mais avec une profondeur moyenne de cinq mètres qui n’en fait pas une masse d’eau colossale, est une lagune. Certes alimentée par la mer mais aussi par les eaux de pluie locales qui peuvent être parfois contaminées.

La production de crustacés est un secteur économique important  pour la région qui emploie 2000 personnes, sous  la menace de la pollution des eaux qui entraîne parfois des interdictions de commercialisation des huîtres et moules. L’Ifremer surveille très étroitement l’état de l’eau de l’étang…

Ainsi le préfet de l’Hérault vient de décider de suspendre provisoirement la récolte et la commercialisation des huîtres, des moules et des palourdes ; en raison de la présence d’un virus responsable d'intoxication alimentaire : le norovirus.

En cause un novovirus.

Cette famille de virus est connue pour provoquer des gastro-entérites aigües.

Habituellement ces virus se propagent en touchant quelqu’un de contaminé… Toutefois, comme ce virus s’évacue dans les selles de malades souffrant de diarrhées et de vomissements, le milieu extérieur est souvent contaminé d’où l’obligation d’interrompre la chaîne, certes par des mesures d’hygiène pour les malades et leur entourage, mais aussi en se méfiant des sources d’alimentation locales ; et en premier ligne la filtration des crustacés.

Comme dans toutes les « gastros », ce ne sont que les personnes dites faibles, personnes âgées, nourrissons et malades, qui sont à risque. Pour les autres, cela ne restera qu’un épisode désagréable.

 Les personnes infectées par les norovirus sont contagieuses à partir du moment où elles commencent à se sentir malades jusqu’à trois jours au moins après leur rétablissement. Le délai de précaution est de deux semaines

L’interdiction concerne les coquillages récoltés après le 15 février 2018. Espérons pour les producteurs de la région qu’elle ne durera pas trop longtemps. La préfecture prévoit un mois, soit une levée de l’interdiction vers le 15 mars…

Mais la menace se précise.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité