Publicité

QUESTION D'ACTU

Selon une étude australienne

Insuffisance rénale chronique : les enfants malades auraient plus de mal à se concentrer

D'après une étude, les enfants atteints d'insuffisance rénale chronique auraient plus de mal à se concentrer en classe. Leur mémoire visuelle et verbale serait également affectée. 

Insuffisance rénale chronique : les enfants malades auraient plus de mal à se concentrer VIZUALNI/EPICTURA

  • Publié 25.02.2018 à 17h40
  • |
  • |
  • |
  • |


Chez l'enfant, l'insuffisance rénale chronique (IRC) peut entraîner un certain nombre de désagréments physiques, comme un retard de croissance et de poids. Mais d'après une nouvelle méta-analyse, l'IRC aurait également des conséquences sur le développement cognitif de l'enfant et de l'adolescent. Réalisée par une équipe de chercheurs australiens, l'étude a été publiée dans journal clinique de l'American Society of Nephrology. 

Les chercheur ont analysé 34 études qui incluaient plus de 3 000 patients atteints d'insuffisance rénale chronique âgés de moins de 21 ans. En analysant les données, ils ont constaté que  les jeunes patients présentaient des scores de quotient intellectuel plus faibles que les autres enfants du même âge non malades. Les scientifiques ont également constater que les enfants atteints d'IRC avaient une fonction exécutive (la capacité à faire avancer les choses) plus faible, ainsi que des troubles de la mémoire visuelle et verbale.

Des difficultés en orthographe et en mathématiques

L'étude indique par ailleurs que ces enfants aurait plus de mal que les autres dans l'apprentissage de certaines matières scolaires, comme les mathématiques, la lecture et l'orthographe. Cette nouvelle recherche « suggère également des hypothèses pour expliquer pourquoi les résultats intellectuels et éducatifs globaux des enfants atteints de maladie rénale chronique sont réduits par rapport à la population générale, et comment prévenir au mieux les déficits », considère le Dr Kerry Chen, qui a dirigé l'étude. 

Au vu de ces résultats, l'équipe du Dr Chen encourage à mettre des dispositifs au sein des écoles spécialement adaptés pour les enfants souffrant d'IRC. « En traduisant nos résultats en pratique clinique, cette recherche fournit des informations pertinentes sur les besoins - par exemple, la mémoire de travail et les mathématiques - pour lesquels les enfants atteints d'insuffisance rénale chronique peuvent avoir besoin d'orientation, de pratique et d'assistance », explique le Dr Chen. 

Une maladie génétique

L'insuffisance rénale est une maladie d’évolution progressive et longtemps silencieuse. Elle apparaît lorsque la capacité de filtration du sang par les reins devient insuffisante : les déchets et les liquides s'accumulent alors dans l'organisme. Chez les enfants, la maladie reste rare. Un cas sur deux d'insuffisance rénale chez l'enfant provient d'une cause génétique.

Le traitement médical varie en fonction de la sévérité de la maladie. Il se traduit dans un premier temps par la prise de médicaments (corticoïdes) et une hygiène de vie draconienne (régime sans sel). En cas d'IRC évoluée, le patient est généralement traité par dialyse (rein artificiel) ou par une greffe de rein. L'aspect psychologique est également un aspect important à ne pas négliger dans la prise en charge d'un enfant atteint d'IRC.

« Un enfant insuffisant rénal a particulièrement besoin de compréhension et de soutien. Il ne faut pas hésiter à en parler avec l’équipe médicale pluridisciplinaire, et demander à voir un(e) psychologue. Il est normal de douter mais ne pas oublier que les personnes impliquées dans les soins de l'enfant font de leur mieux pour lui permettre une vie aussi proche de la normale que possible », rappelle l'association France Rein

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité