Publicité

QUESTION D'ACTU

Fonctionnement cérébral

Les jeux vidéos boostent le fonctionnement du cerveau

Jouer aux jeux vidéo développe les capacités cognitives de notre cerveau. Une nouvelle étude montre les vertus de cette activité sur l’attention et la concentration.

Les jeux vidéos boostent le fonctionnement du cerveau GreggEisenberg/epictura

  • Publié 17.02.2018 à 18h34
  • |
  • |
  • |
  • |


Pouvons-nous améliorer les performances de notre cerveau en jouant aux jeux vidéo ? Une heure par jour passée aux manettes d’une console vidéo ou d’un ordinateur augmenterait les capacités d’attention et de concentration des joueurs, selon une étude publiée dans la revue Frontiers in Human Neuroscience.

Pour arriver à ce résultat, les chercheurs de l’Université des Sciences et des Technologies électroniques de Chine ont fait jouer 29 étudiants divisés en deux groupes : les « experts », qui jouaient aux jeux vidéos depuis plus de deux ans et les « non-experts »”, adeptes depuis moins de six mois.

Tous, ont joué pendant une heure à League of Legends. Pendant la partie, le participant contrôle un champion qui se bat. Il choisit les attaques du personnage parmi un panel de différentes compétences. Un jeu stratégique, où le joueur doit être réactif.

Amélioration des capacités à se concentrer

Après seulement une heure de jeu, tous les joueurs, « experts » ou non, bénéficient d’une attention et d’une capacité à se concentrer sur l’information pertinente meilleures, en faisant abstraction des distractions environnantes.

« Ce résultat n’est pas surprenant. Les jeux vidéos sollicitent ces capacités et les développent parce que le joueur, inconsciemment, sait pourquoi il les sollicite », explique Bruno Devauchelle, enseignant-chercheur à l'université de Poitiers et chargé de mission à Lyon, qui s'intéresse aux technologies de l'information et de la communication dans l'éducation. « Mais, l’usage de ces capacités ne se transfère pas forcément dans les autres univers comme le monde scolaire par exemple ».

Des mesures des fonctions cognitives

Pour arriver à ce résultat, les chercheurs ont mesuré l’attention visuelle sélective des joueurs, c’est-à-dire leur capacité à favoriser le traitement perceptif de certains objets de la scène visuelle au détriment des autres. Avant et après l’heure de jeux vidéo, les ondes cérébrales des joueurs étaient retranscrites via un électroencéphalogramme.

Au début, les « experts » disposaient d’une activité cérébrale et d’une attention visuelle sélective bien meilleures. En seulement une heure de jeux, les joueurs « non-experts » obtiennent des résultats comparables à ceux qui s’entraînent depuis plus de deux ans.

Durabilité de l’effet sur l’attention

Néanmoins, si les progrès dans les performances du cerveau sont rapides impossible de savoir s’ils sont durables. En l’état actuel des recherches, les chercheurs n’ont pas réussi à déterminer la durée de ces effets positifs. « C’est l’illusion de l’entrainement par rapport à l’attention, il ne suffit pas de s’entrainer pour être attentif et concentré », développe Bruno Devauchelle. « On ne développe pas des compétences d’attention, c’est la mobilisation dans un contexte précis qui sollicite les capacités d'attention et de concentration dont l’humain dispose déjà ».

Enfin, l’échantillon étudié de vingt-neuf étudiants est trop faible pour que les résultats aient une portée universelle certaine. Mais, de nombreuses études confirment que les jeux vidéos stimulent l’attention et la concentration.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité