Publicité

QUESTION D'ACTU

Infection rare

Aux Etats-Unis, les médecins extirpent 14 vers de l'oeil d'une patiente

Aux Etats-Unis, les médecins américains ont extrait plus d'une dizaine de vers de la paupière gauche d'une jeune femme. Une espèce qui ne contamine d'ordinaire que les animaux. Explications.

Aux Etats-Unis, les médecins extirpent 14 vers de l'oeil d'une patiente The American Journal of Tropical Medicine and Hygiene

  • Publié 14.02.2018 à 17h15
  • |
  • |
  • |
  • |


Abby Beckley, 26 ans, pensait avoir un cil dans l’oeil, mais elle a finalement découvert qu’il s’agissait d’un ver. Des chercheurs américains ont rendu un rapport sur son cas dans le Journal Américain de la Médecine Tropicale et de L’hygiène. Car les vers qui ont infecté cette Américaine ne s’étaient jusqu’alors jamais développés chez l’humain. 

La stupéfaction des médecins

Dans une interview accordée à CNN, la jeune femme raconte qu’elle a ressenti une démangeaison à l’oeil gauche en 2016, alors qu'elle pêchait le saumon en Alaska. "C’était comme quand un cil qui vous pique". L'ami avec elle se trouvait inspecte son oeil mais ne trouve rien. Quelques jours plus tard, Abbey est toujours gênée. Elle regarde à son tour, pince la peau enflammée et finit par extraire un ver transparent d’environ 1,25 cm. Il gigote quelques secondes sur son doigt et meurt rapidement. Mais la douleur persiste. Abbey se rend finalement à l'hôpital et là, surprise : les médecins lui en retirer cinq autres. 

La jeune femme s’est ensuite rendue à l’hôpital de l’Oregon pour des examens complémentaires. Les médecins très sceptiques, pensent au départ à un mucus dans les yeux. "J’ai prié pour que les vers sortent de mon oeil, afin qu’on puisse me croire. (…) Je n’oublierai jamais ça quand le docteur et l’interne l’ont vu gigoter dans mon oeil. Ils ont fait un bond en arrière, complètement paniqués. Ils criaient: Oh mon dieu, je l’ai vu", raconte-t-elle. Au total, 14 vers ont été extraits de sa paupière. 

Le Thelazia guloza

"C’est la onzième fois qu’une personne est infectée par un ver de l’oeil en Amérique du Nord", explique le parasitologue Richard Bradbury. Mais fait étrange, le chercheur a reconnu le Thelazia guloza. "Ce qui est vraiment excitant, c’est que c’est une nouvelle espèce qui n’a jamais infecté d’humain jusqu’ici. C’est un ver à bétail qui a atterri dans un humain on ne sait pas trop comment", ajoute le spécialiste. Ces vers infectent en effet d’ordinaire le bétail et les chiens, mais beaucoup plus rarement l’homme. Seulement deux cas de contamination par une espèce de Thelazia, (différente de celle-ci) ont déjà été diagnostiqués. L’infection est due aux mouches. Celles-ci ingèrent des larves et les posent sur des yeux, en général d'animaux. C’est en se nourrissant des larmes et autres sécrétions de l'oeil que les vers grandissent.

Plus de peur que de mal

Les scientifiques ont préféré retirer les larves une par une jusqu’à ce que la jeune femme en soit totalement débarrassée, dans la mesure où un traitement anti-parasitaire aurait pu lui laisser des cicatrices sur l’oeil. Aujourd’hui, Abbey Beckley n’a pas de séquelles de cette mauvaise expérience.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité