Publicité

QUESTION D'ACTU

Epidémies de l’hiver

Jeux Olympiques d'hiver : aggravation de l’épidémie de gastroentérite à Pyeongchang

Sur le site olympique de Pyeongchang, le nombre de personnes mises à genou par une gastroentérite à norovirus a plus que doublé, pour atteindre 86 personnes, selon le Centre coréen de contrôle et de prévention des maladies (KCDC).

Jeux Olympiques d'hiver : aggravation de l’épidémie de gastroentérite à Pyeongchang vverve/epictura

  • Publié 08.02.2018 à 08h55
  • |
  • Mise à jour le 08.02.2018 à 11h14
  • |
  • |
  • |


Après l'annonce initiale de 32 cas mardi dernier, 54 nouveaux cas de gastroentérite à norovirus, avec vomissements et diarrhée, ont été confirmés mercredi. Les personnes touchées sont des policiers, du personnel de sécurité et de préparation des aliments. Des mesures de confinement ont été mises en place.
L’épidémie de gastroentérite à norovirus a éclaté avant la cérémonie d'ouverture et elle a entraîné la mise en quarantaine de quelque 1 200 agents de sécurité. Les organisateurs ont dû appeler du personnel militaire pour les remplacer.

La haute saison pour la gastroentérite

« Afin d'arrêter la propagation du virus, nous mettons en quarantaine les malades à partir du diagnostic jusqu’à la guérison. Nous allons contenir cette épidémie », a déclaré le directeur du KCDC, Kim Hyun-jun, mercredi soir.
Il a ajouté que janvier et février étaient « la haute saison » pour le virus de la gastroentérite, mais heureusement aucun athlète n’aurait été affecté jusqu’à présent.

Un précédent à Londres

Une épidémie de gastroentérite à norovirus, un virus hautement contagieux, s’était déclarée lors des championnats du monde d'athlétisme de l'an dernier à Londres. Elle avait obligé les athlètes de plusieurs pays à manquer cet événement.
Kim Hyun-jun, a annoncé que toute personne qui aura contracté le virus pourrait être isolée pendant trois jours. « Après le diagnostic, le malade sera retiré de son hébergement et la quarantaine se terminera généralement au bout de 48 ou 72 heures ».

Lavez-vous les mains !

Pour le moment, au regard des chiffres, l’épidémie est plutôt en train de s’étendre. En France, c’est aussi la « haute saison » pour la gastroentérite. En région parisienne, avec tout le monde entassé dans les gares et les métros, nul doute que l’on en entende parler bientôt.

En attendant, lavez-vous les mains.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité