Publicité

QUESTION D'ACTU

Dépression

La stimulation magnétique du cerveau permettrait de gérer la dépression

La stimulation magnétique transcrânienne est l’un des traitements utilisés en cas de dépression sévère. Une nouvelle étude, publiée dans Biological Psychiatry: Cognitive Neurosciences and Neuroimaging, montre que stimuler une partie du cerveau permet de mieux gérer les émotions négatives.

La stimulation magnétique du cerveau permettrait de gérer la dépression BrianAJackson/Epictura

  • Publié 18.02.2018 à 18h15
  • |
  • |
  • |
  • |


Pensées négatives, perte de plaisir, absence de volonté… Au cours de leur vie, 15 à 20% des Français sont amenés à souffrir de dépression. Cette maladie psychique, fréquente, est généralement traitée par voie médicamenteuse, accompagnée d’un suivi psychologique.

Dans les cas de dépression sévère résistante aux traitements, il existe une alternative: la stimulation transcrânienne (SMT).

Qu’est-ce que la stimulation magnétique transcrânienne ?

Il faut d’abord bien comprendre que la dépression est une réelle maladie du cerveau. Il s’agit d’un trouble neurologique. La région frontale des hémisphères cérébraux gauche et droit (appelée aussi cortex frontal) est perturbée. Conséquence: le traitement des émotions par le cerveau dysfonctionne.

Avec la stimulation magnétique transcrânienne, une bobine magnétique est installée à proximité du cerveau du malade pour en stimuler certaines zones. La bobine créé un courant magnétique, similaire à celui produit par une imagerie par résonance magnétique (IRM).

Très généralement, les professionnels de santé utilisent la stimulation magnétique transcrânienne dans un but inhibiteur. Mais des chercheurs de l’Université de Münster, en Allemagne, montrent dans une nouvelle étude, publiée dans Biological Psychiatry: Cognitive Neurosciences and Neuroimaging, que la stimulation à visée excitatrice serait plus efficace.

Exciter ou inhiber, deux effets opposés

Les chercheurs allemands ont suivi 41 participants « sains », c’est-à-dire ne souffrant pas de dépression. Ils ont été séparés en deux groupes afin de comparer les effets d’une seule séance de stimulation magnétique transcrânienne, excitatrice ou inhibitrice.

La SMT était réalisée pendant que les participants regardaient des images de visages apeurés, dans le but d’évoquer une émotion négative à chacun. Ils devaient aussi regarder des images de visages neutres, pour comparer.

Les effets ont été opposés pour chaque type de stimulation magnétique transcrânienne.

Concrètement, la technique excitatrice produisait un effet inverse: la sensation liée à l’observation d’images négatives était plus faible. Avec la technique inhibitrice, elle était plus forte.

Pour les chercheurs, il s’agit là de résultats encourageants, bien que l’étude ait été réalisée sur des participants sains. Selon eux, cela devrait amener à d’autres recherches afin de terminer quelle est la technique la plus efficace à utiliser pour traiter les dépressions sévères.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité