Publicité

QUESTION D'ACTU

Drame

Grippe : les parents de la fillette décédée songent à porter plainte contre le Samu qui ne s'est pas déplacé

Une fillette de 3 ans en grande détresse respiratoire a été amenée par sa mère à l’hôpital d’Aix-les Bains dans la nuit de lundi à mardi. Les médecins n’ont rien pu faire pour la réanimer. Sa famille explique aujourd'hui que le Samu ne s'est pas déplacé quand elle a appelé les secours. Jeudi, elle a annoncé réfléchir à porter plainte.

Grippe : les parents de la fillette décédée songent à porter plainte contre le Samu qui ne s'est pas déplacé CandyBoxImages/epictura

  • Publié 03.02.2018 à 16h50
  • |
  • |
  • |
  • |


L’hôpital d’Aix-les-Bains a été confronté à une tragédie dans la nuit de lundi à mardi. Amenée vers 3h20 du matin par sa mère, une fillette de 3 ans en grande détresse respiratoire et neurologique n’a pas pu être réanimée. Différents prélèvements ont été réalisés et ceux-ci ont révélé la présence du virus de la grippe A. La cause exacte de la mort n’est cependant pas encore connue.
Contactée par France Bleu Pays de Savoie, la famille affirme avoir appelé le Samu en voyant l'état de la petite fille se dégrader. Mais les secours auraient refusé de se déplacer, obligeant la mère à emmener elle-même sa fille à l'hôpital en pleine nuit. Toujours selon France Bleu, la famille de la petite Lissana réfléchirait à déposer plainte. Le SAMU et l'hôpital n'ont pas souhaité réagir. Une instruction est en cours.

Un virus particulièrement toxique pour les enfants

Cette année, le virus de la grippe qui circule de façon prédominante est un virus A(H1N1) qui est assez nouveau. Les jeunes organismes des enfants n’y ont jamais été confrontés et la grippe est assez sévère. L’an dernier, 91% des 14 000 victimes de la grippe étaient âgées de plus de 75 ans. Cette année, comme le souligne l'Agence Santé publique France, les jeunes sont plus touchés. La ministre de la santé Agnès Buzin a confirmé lors d’un récent point presse que l’épidémie de grippe touchait également les enfants et les jeunes. Selon elle, la souche du virus serait peu connue par leur système immunitaire cette année, ce qui expliquerait qu’ils soient davantage contaminés que les années précédentes.

La grippe une maladie qui reste mortelle

Chaque année la grippe tue entre 3000 et 10 000 personnes, mais en majorité des personnes fragilisées ou malades. Chaque année pourtant, des enfants meurent aussi. Les causes peuvent être multiples : enfant fragilisé, virus particulièrement toxique comme cette année, réaction excessive de l’organisme au virus…. Pas besoin de grippe pandémique pour voir des enfants et des jeunes mourir de le grippe.

Une attaque par un virus provoque, en effet, la mise en branle dans le corps d’un système de défense qui est à la fois spécifique et non spécifique : le système immunitaire. Vacciné ou déjà confronté à une infection, l’organisme est généralement capable de l’éliminer, ce qui explique que l’on ne fait pas deux vraies grippes la même année.

Le syndrome de détresse respiratoire aigu

Mais dans certains cas, la réaction du corps est excessive : en détruisant les virus, le système immunitaire va trop loin et détruit également les cellules infectées, celles des poumons dans le cas de la grippe (ou d’un autre virus respiratoire) et on aboutit à un "syndrome de détresse respiratoire aigu". Le SDRA se traduit par des poumons inondés de sérosités et incapables d’assurer leur fonction d’oxygénation du sang. En l’absence d’appareils de réanimation spécifiques permettant d’oxygéner le sang à la place des poumon, le malade infecté meurt d’asphyxie.

L’environnement familial des enfants fragiles doit se vacciner

Les parents d'enfants qui souffrent de maladies chroniques, donc qui ont des problèmes respiratoires, ce que l’on appelle des enfants "fragiles", doivent se vacciner pour ne pas transmettre la maladie et faire vacciner leurs petits. Ce qui est théoriquement la règle en France.
Les pédiatres américains recommandent la vaccination contre la grippe à partir de l’âge de 6 mois, pour protéger les enfants (la vaccination marche moins bien), mais aussi avec l’espoir de voir l’importance de la maladie décroître au fil du temps car les crèches et les écoles sont de bons bouillons de culture pour disséminer l’épidémie.

Il faut se vacciner tous les ans, en attendant le vaccin universel

Chaque année, les virus qui atteignent la France sont, soit les mêmes que l’année précédente, soit porteurs d’une certaine mutation. Ce qui explique que la composition du vaccin change un peu, mais aussi que chaque année, la protection est de plus en plus efficace pour ceux qui se vaccinent tous les ans. C’est sans doute un des effets de la vaccination généralisée et gratuite chez les seniors, qui explique que la grippe sévère touche des adultes de plus en plus jeunes.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Publicité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité