Publicité

QUESTION D'ACTU

Réponses

Décès d’une fillette de la méningite à Evreux : comment les méninges s’infectent-elles ?

Une petite fille de 2 ans est décédée la semaine dernière à l'hôpital d'Evreux, en Normandie, victime d'une méningite bactérienne fulminante. Comment les méninges s'infectent-elles ? Comment dresser un diagnostic sans endommager le cerveau ? Réponses. 

Décès d’une fillette de la méningite à Evreux : comment les méninges s’infectent-elles ? sciencepics/EPICTURA

  • Publié 29.01.2018 à 13h15
  • |
  • |
  • |
  • |


Une fillette de 2 ans est décédée d’une méningite bactérienne fulminante le 26 janvier à l’hôpital d’Evreux, en Normandie. Une procédure d’urgence a été mise en place par l’Agence Régionale de Santé (ARS) pour identifier les personnes ayant été en contact avec elle : selon les services municipaux, environ 167 enfants et une trentaine de personnels de la crèche où elle était inscrite l’auraient possiblement côtoyée.

Le docteur Benoit Cottrelle, responsable de la veille et de la sécurité sanitaire à l'ARS a expliqué que des stock d’antibiotiques avaient été acheminés des hôpitaux aux pharmacies de garde pour traiter les familles. "En fonction du germe qui sera identifié par le laboratoire, il faudra peut-être vacciner les contacts proches de l'enfant". Mais l’ARS se veut rassurante et estime la probabilité d’un autre cas foudroyant faible. En moyenne, les méningites entraînent trente décès par an en France. Une maladie qui touche essentiellement les enfants de moins de 5 ans et les adolescents.

Comment les méninges s’infectent-elles ?

Notre cerveau est fragile, comme un œuf. Notre crâne est une boîte. Mettez un œuf dans une boîte, secouez la, il se brisera. Si le corps humain n’était pas aussi bien fait, c’est ce qu’il se passerait pour notre cerveau : au moindre coup de frein, il viendrait s’écraser contre les os de notre front. Ce n’est pas le cas, grâce aux méninges et au liquide céphalo-rachidien.

L’œuf - notre cerveau - est d’abord entouré de façon très étroite par une fine enveloppe semblable au “Scellofrais”, ce film plastique utilisé pour protéger les aliments dans le réfrigérateur. C’est une de nos trois méninges : la pie-mère. L’ensemble "cerveau + pie-mère" est ensuite immergé dans un liquide qui ressemble à de l’eau, le liquide céphalo rachidien. Ce liquide est protégé par une deuxième enveloppe que l’on pourrait assimiler à du papier alu, c’est l’arachnoïde, notre deuxième méninge. Enfin pour rigidifier l’ensemble, on ajoute contre l’os une couche de plastique dur, la troisième méninge, la dure-mère. En résumé, notre crâne est l’équivalent d’un récipient en carbone plastifié recouvert de papier alu, rempli d’eau, dans lequel on immerge un œuf recouvert de “scellofrais”. 

Mais si les enveloppes se brisent ou que le liquide devient sale, l’œuf est en danger. C’est exactement ce qui se passe lorsque nos méninges sont attaquées par un virus ou une bactérie. Le liquide céphalo-rachidien devient purulent et c’est alors tout notre système nerveux qui est en danger. Pour faire le diagnostic et traiter efficacement la maladie, il n’existe qu’un seul geste : la ponction lombaire. Il s’agit de prélever entre deux méninges, à l’aide d’une longue aiguille, un peu de liquide. Cette procédure se fait dans le bas du dos, les méninges recouvrant non seulement le cerveau, mais également son prolongement, la moelle épinière. Aucun risque donc, de blesser une zone vitale.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité