Publicité

QUESTION D'ACTU

Topiramate

Un antiépileptique pendant la grossesse augmente le risque de bec de lièvre

La prise à forte dose d'un antiépileptique, le topiramate, pendant le premier trimestre de la grossesse augmenterait les risques d’apparition de fentes labiopalatines chez l’enfant, c'est-à-dire de bec-de-lièvre.

Un antiépileptique pendant la grossesse augmente le risque de bec de lièvre ruigsantos/epictura

  • Publié 11.01.2018 à 12h14
  • |
  • |
  • |
  • |


La prise de l’antiépileptique topiramate pendant le premier trimestre de grossesse peut être dangereuse pour le bébé. Pris à forte dose, il augmenterait les risques d’apparition de fentes labiopalatines chez l’enfant, que l’on appelle plus couramment bec-de-lièvre.

De nombreux médicaments ne doivent pas être pris pendant la grossesse : ils peuvent être dangereux pour la santé du bébé. Une étude menée par des chercheurs américains montre que l’antiépileptique topiramate augmente le risque de bec-de-lièvre. Les recherches ont été réalisées par le Brigham and Women’s Hospital de Boston. Les chercheurs ont étudié un peu plus d’un million de naissances entre 2000 et 2010 qui ont été divisées en trois groupes : le premier était constitué de femmes ayant suivi un traitement à base de topiramate pendant leur premier trimestre de grossesse, le second de femmes ayant pris un autre médicament antiépileptique (lamotrigine), enfin, le dernier groupe était formé par les femmes n’ayant rien pris.

Plus le dosage est élevé, plus le risque augmente

Le risque de fente labiopalatine était environ trois plus élevé pour les femmes ayant pris du topiramate pendant les trois premiers mois de grossesse, en comparaison aux femmes qui n’ont pris aucun traitement ou de la lamotrigine. Le risque varie cependant en fonction du dosage, il est de 2,1 pour mille naissances, lorsque le médicament est pris à une dose quotidienne de 100 mg. Il passe à 12,3 pour mille naissances lorsqu’il est pris à un dosage quotidien de 200 mg.

Sur son site, le centre de référence sur les agents tératogènes, le crat, informe sur les risques liés à la prise de ce médicament pendant la grossesse. Il recommande de privilégier, si c’est possible, un autre traitement en période de grossesse ou d’allaitement.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité