Publicité

QUESTION D'ACTU

Obésité

Les enfants en surpoids sous-estiment leur poids ce qui impose aux parents de prendre le relais

Les enfants en surpoids ont tendance à sous-estimer leur poids. Une raison supplémentaire our que les parents s’impliquent dans le bon équilibre alimentaire des petits.

Les enfants en surpoids sous-estiment leur poids ce qui impose aux parents de prendre le relais SLP_London/epictura

  • Publié 08.01.2018 à 08h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Mieux évaluer son poids, pour mieux agir en cas d’obésité. C’est la conclusion d’une étude menée par la Norwegian University of Science and Technology et publiée dans Frontiers in Psychology. En menant une étude sur les enfants et leur perception de leurs poids, ils se sont rendus compte que les enfants en surpoids ou obèses ont tendance à sous-estimer leur poids.

Deux mille enfants suivis

Les chercheurs ont suivi deux mille enfants, depuis leurs quatre ans, ainsi que leurs parents. Ils se sont intéressés à la question de savoir comment les enfants percevaient les changements de leurs corps entre 6 et 8 ans et entre 8 et 10 ans.
Ils ont montré aux enfants des images d’autres petits garçons et petites filles avec différents indices de masse corporelle. Ils leur ont demandé à laquelle de ces images ils s’identifiaient le plus.
Ensuite ils ont comparé les indices de masse corporelle des enfants de l’étude et de ceux des photos.

Plus les enfants sont gros, moins ils apprécient leur poids

Les chercheurs ont constaté que la plupart du temps les enfants sous-estiment leur poids, plus souvent que l’inverse.
Les garçons sont plus concernés que les filles. « Nous avons aussi découvert que plus l’indice de masse corporelle des enfants est élevé, plus ils sous-estiment leur poids dans le temps », indique Silje Steinsbekk, l’auteur principal de l’étude.

Les parents sont la solution

Les scientifiques notent tout de même quelques avantages à cette sous-estimation. De fait, avoir trop conscience de ses problèmes de poids peut mener à des problèmes psychologiques, voire à la dépression.
« Pour les enfants, le plus important c’est la reconnaissance du problème par leurs parents. Ce sont eux qui doivent faire les changements nécessaires pour une meilleure santé de leurs enfants », indique le professeur.

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, en 2016 dans le monde, 41 millions d’enfants de moins de 5 ans et plus de 340 millions d’enfants et d’adolescents entre 5 et 19 ans sont en surpoids ou obèses.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité