Publicité

QUESTION D'ACTU

Prime

Incitation financière à l’allaitement : ça peut marcher !

Proposer de l’argent à une mère pour qu’elle allaite son enfant pendant au moins 6 à 8 semaines après l’accouchement, la motiverait à le faire… seulement dans les régions où les femmes allaitent peu. Cela se passe en Angleterre.

Incitation financière à l’allaitement : ça peut marcher ! GekaSkr/epictura

  • Publié 11.12.2017 à 17h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'étude (Nourishing Start for Health) a été menée entre le 1er avril 2015 et le 31 mars 2016 dans 92 zones électorales d’Angleterre. Il s’agissait de savoir si rémunérer de jeunes mamans les incitait à allaiter leur nouveau-né pendant 6 à 8 semaines après l’accouchement. Les médecins le conseillent vivement, car rien n’est meilleur pour le bébé que le lait maternel ! Et toutes les incitations sont bonnes pour que les mamans le fassent. 5 bons d'achat d'une valeur de 40 £ ont été offerts aux mères à différentes dates d’anniversaire des bébés, c’est à dire à 2 et 10 jours, puis ente 6 et 8 semaines, enfin à 3 et 6 mois, soit une somme globale de 240 £.

Une incitation efficace dans certaines régions

Résultat : il apparaît que le fait d’offrir une prime à l’allaitement marche : parmi les femmes qui ont allaité, une différence de 5,7 points de pourcentage en faveur de l'incitation par rapport aux soins habituels est apparue au terme des 6 à 8 semaines de suivi. Cependant, aucune différence significative n'a été observée pour la fréquence moyenne d’allaitement maternel.

Au final, il apparaît que les incitations financières peuvent augmenter le nombre de femmes qui allaitent, mais uniquement dans les régions où ce nombre de femmes le faisant spontanément est faible. Reste la question éthique.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité