Publicité

QUESTION D'ACTU

Food and Drug Administration

L'excès de vitamine B7 accusé de fausser des tests médicaux

La Food and Drug Administration alerte sur les risques liés à des doses trop fortes de vitamines B7, pouvant empêcher de détecter les crises cardiaques. 

L'excès de vitamine B7 accusé de fausser des tests médicaux ANGOT/SIPA

  • Publié 02.12.2017 à 18h00
  • |
  • |
  • |
  • |


La Food and Drug Administration (FDA), l'équivalent américain de L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), alerte sur le danger des suppléments alimentaires contenant des vitamines B7 - plus connus sous le nom de biotine. D'après l'agence américaine, ces comprimés prescrits à de trop fortes doses pourraient fausser certains tests médicaux de laboratoire et mettre la vie des patients en danger. « La FDA alerte le public, les fournisseurs de soins de santé, le personnel de laboratoire et les développeurs de tests de laboratoire que la biotine peut interférer de manière significative avec certains tests de laboratoire et provoquer des résultats de test incorrects », prévient l'agence dans un communiqué

Dans la ligne de mire de la FDA, les laboratoires, accusés d'user d'arguments purement marketing pour inciter les fournisseurs de santé à prescrire de la biotine à des personnes qui n'en ont pas réellement besoin. Si cette vitamine soluble dans l'eau a fait ses preuves pour traiter les patients atteints de sclérose en plaques, d'autres personnes en parfaite santé se font prescrire de la biotine uniquement pour embellir leur peau ou renforcer leurs cheveux et leurs ongles, déplore la FDA. 

L'agence rappelle par ailleurs que la tolérance journalière recommandée pour la biotine est de 0,03 milligramme, ce qui n'interfère que très rarement avec les tests de laboratoire. Cependant, les suppléments communs de biotine contiennent 667 fois cette quantité, indique l'agence. La FDA note également que  les médecins peuvent recommander jusqu'à 300 milligrammes de biotine par jour dans certains cas de prescription, notamment pour les patients atteints de sclérose en plaques. 

Un patient traité à la biotine décédé d'une crise cardiaque non détectée à temps 

Dans certains cas, alerte la FDA, une dose trop élevée de biotine peut interférer avec certains tests médicaux réalisés en laboratoire, notamment pour détecter des troubles cardiovasculaires. Ce serait notamment le cas vrai avec certains tests visant à détecter une protéine appelée troponine, qui augmente quand le muscle cardiaque est endommagé.

Les médecins recourent à ces tests dans les services d'urgence des hôpitaux afin de déterminer si la douleur thoracique d'un patient provient d'une brûlure d'estomac ou d'une crise cardiaque. La FDA rapporte le cas d'un patient décédé à la suite d'une crise cardiaque. Celui-ci, qui prenait des régulièrement des doses élevées de vitamine B7 avait été soumis à un test de troponine. L'examen n'a cependant pas révélé que le patient était en train de faire une crise cardiaque.

Face à ce constat alarmant, la FDA insiste sur la nécessité de travailler avec tous les acteurs concernés afin de mieux comprendre l'interférence de la biotine avec les tests de laboratoire et de développer de nouvelles recommandations pour aboutir à des tests sûrs chez les patients ayant pris des taux élevés de biotine. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité