Publicité

QUESTION D'ACTU

Perte de cheveux

Calvitie précoce : la rappeuse Paigey Cakey sensibilise son public sur l’alopécie de traction

Paigey Cakey, rappeuse et actrice britannique, a révélé récemment sur les réseaux sociaux qu’elle souffrait d’une forme de calvitie précoce : « l’alopécie de traction ». Simple « souci de beauté » en apparence, l’alopécie de traction peut devenir un enfer. 

Calvitie précoce : la rappeuse Paigey Cakey sensibilise son public sur l’alopécie de traction ninuns/epictura

  • Publié 28.11.2017 à 14h47
  • |
  • |
  • |
  • |


Paigey Cakey (Paige Meade de son vrai nom), actrice et rappeuse britannique, poste sur le réseau social Instagram une très courte vidéo d’elle. Les cheveux courts, presque rasés. Bien loin des longues tresses qu’elle arbore d’habitude. En légende, un long texte dans lequel elle brise le silence sur une calvitie précoce dont elle est atteinte et qui est causée par des coiffures trop tirées. 

Une calvitie précoce liée à des coiffures trop tirées

Voilà trois ans qu’elle cache derrière ses coiffures un mal-être permanent. Voilà trois ans qu’elle perd ses cheveux. Qu’elle souffre d’alopécie de traction, appelée « trichotillomanie » quand elle est liée à un Toc, est ici causée par les coiffures à répétition qui impliquent que les cheveux soient trop tirés. 
Si Paigey Cakey apparait avec le crâne presque rasé à l’écran, c’est qu’elle vient de se faire opérer en Turquie pour une transplantation de cheveux. Le jour J elle a enregistré une autre vidéo, plus longue cette fois-ci, dans laquelle elle parle de son alopécie. 

L’alopécie de traction est un enfer

Paigey Cakey le dit bien. Ce problème lui a pompé « 75% de [son] énergie ». Surtout parce qu’elle a passé beaucoup de temps à essayer de le cacher. 
Pourtant, l’alopécie de traction n’est pas si anodine que cela. Au contraire. C’est un phénomène qui touche majoritairement les femmes noires ou métisses. Les femmes qui ont les cheveux naturellement crépus, comme Paigey Cakey, et que différentes coiffures mettent à rude épreuve. 

Les cheveux crépus, premières cibles 

À force de trop tirer sur les cheveux, les petits vaisseaux sanguins qui sont normalement chargés de nourrir les racines dans la peau du crâne, se rompent. La racine n’est alors plus nourrie correctement et s’atrophie. Les cheveux commencent alors à tomber. Pour un jour ne plus repousser. 
Le phénomène apparait d’abord sur les bords du visage et peut s’étendre (tempes, lisières du front, côtés).  
Sur les cheveux crépus, la racine est généralement plus fragile car elle est moins enfoncée sous la peau, alors que ce sont les cheveux qui sont le plus coiffés avec des tissages ou des tresses. Les cheveux peuvent ainsi être presque constamment tirés. 

Comment éviter l’alopécie de traction et la traiter

L’alopécie de traction peut être évitée en évitant les coiffures trop serrées à répétition. Mais aussi en évitant de garder ces coiffures trop longtemps. Par exemple pour des spécialistes, des rajouts de nattes doivent rester seulement entre trois et quatre semaines. C’est tout. 
En ce qui concerne le traitement, il existe par exemple le Minoxidil®, un médicament initialement mis au point pour l’hypertension artérielle. Utilisé en lotion, il peut stimuler la pousse de cheveux. Seulement il y aurait quelques effets secondaires désagréables, particulièrement chez les femmes, comme l’hyperpilosité. Sur le visage et ailleurs. 

La meilleure des solutions, quand l’alopécie semble irréversible, c’est donc la réimplantation de cheveux. Comme Paigey Cakey. Mais c’est une intervention qui coûte cher.  

 

LIENS 

Post Instagram :  https://www.instagram.com/p/BbkPZlZlXk6/

Vidéo sur Youtube :https://www.youtube.com/watch?v=pM4jNA7eiSI

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité