Publicité

QUESTION D'ACTU

Mauvaise alimentation, manque de sport...

Les grands-parents nuisent à la santé des petits-enfants

Des chercheurs écossais soulignent la mauvaise influence que peuvent exercer les grands-parents sur la santé de leurs petits-enfants en leur donnant des mauvaises habitudes. 

Les grands-parents nuisent à la santé des petits-enfants Sylvie Bliss

  • Publié 18.11.2017 à 18h09
  • |
  • |
  • |
  • |


Même s'ils agissent souvent avec les meilleures volontés du monde, les grands-parents peuvent nuire à la santé de leurs petits-enfants. C'est en tout cas la théorie suggérée par une équipe de chercheurs de l'Université de Glasgow (Écosse), qui s'est basée sur 56 études réalisées dans 18 pays du monde (États-Unis, Chine, Norvège, Royaume-Unis etc) et dont les travaux ont été publiés dans la revue Plos One. En passant au peigne fin les données de ces études, les chercheurs ont souhaité déterminer dans quelle mesure les grands-parents pouvaient influer directement sur l'hygiène de vie de leurs petits-enfants lorsqu'ils passent du temps avec eux.

Tabagisme passif

D'après leurs résultats, les attitudes adoptées par les grands-parents envers leurs petits bambins adorés ne sont pas toujours les bonnes. À commencer par l'alimentation. En effet, le cliché de la mamie ou du papie gâteau qui souhaite à tout prix que l'enfant mange bien et qui le gâte en le couvrant de bonbons et autres sucreries favorise la prise de poids de l'enfant et peut parfois conduire à l'obésité, soulignent les auteurs de l'étude. De surcroît, les grands-parents incitent très peu leurs petits-enfants à pratiquer une activité physique régulièrement, indiquent les chercheurs.

À cette liste accablante de mauvaises habitudes, s'ajoute celle du tabagisme passif. L'étude mentionne en effet que les grands-parents qui consomment du tabac fument également en présence de leurs petits-enfants. Le problème, c'est que ces trois mauvaises hygiènes de vie peuvent avoir des conséquences à court terme sur les enfants (prise de poids, difficultés respiratoires) mais également à long terme. En effet, le manque de sport, les mauvaises habitudes alimentaires et le tabagisme passif accroissent les risques de développer un cancer à l'âge adulte, alertent les auteurs de l'étude.

Sensibiliser davantage les grands-parents 

Au vu de ces résultats, les chercheurs insistent sur la nécessité d'informer davantage les grands-parents en matière de santé publique. « Aujourd’hui, les grands-parents ne sont pas les cibles des messages de santé publique destinés aux parents et, compte tenu des résultats de notre étude, il est peut-être nécessaire de changer cela, étant donné le rôle prépondérant des grands-parents dans la vie des enfants », estiment les auteurs de l'étude. 

Ces derniers estiment que la hausse des familles monoparentales, l'augmentation du nombre de femmes sur le marché du travail et le coût prohibitif des services de garde ont conduit à mettre davantage l'accent sur le rôle des grands-parents dans la vie de leurs petits-enfants durant ces dernières décennies. « Les améliorations de la santé ont entraîné une plus grande espérance de vie, ce qui a permis aux grands-parents de subvenir aux besoins de leur famille en leur offrant des services de garde ou en passant plus de temps avec leurs petits-enfants », ont-ils ajouté.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité