Publicité

QUESTION D'ACTU

Movember, Fumeurs passifs

Non fumeurs, faites respecter vos droits

Movember vous l’affirmera tout le mois de novembre : fumer peut tuer ; soi-même… mais également son entourage, les personnes que le fumeur croise dans son quotidien et le fœtus dans le ventre de sa mère. Et ça, il ne faut pas oublier de le dire.

Non fumeurs, faites respecter vos droits JrCasas/epictura

  • Publié 02.11.2017 à 18h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Un chiffre : 15 %. C’est celui du risque de mourir par tabagisme passif. Cela signifie qu’en vivant avec un fumeur, on augmente, par rapport à la population qui n’est pas exposée au tabac, le risque de mourir de 15 %. C’est énorme. Le tabagisme passif est le fait d'inhaler involontairement de la fumée dégagée par la combustion de cigarettes ou cigares (dans le cendrier par exemple), ou rejetée par un ou plusieurs fumeurs.

En France, environ 3 000 non-fumeurs meurent chaque année de tabagisme passif ; 600 000 dans le monde, selon l’OMS, l’Organisation mondiale de la santé.

Autre chiffre hallucinant, l’OMS estime que dans le monde, 40 % des enfants et 33 % des adultes sont exposés au tabagisme passif.

 

Attention à l’asthme

Risque accru de cancers, mais aussi d’infarctus, de mort subite du nourrisson. Une étude sur les enfants montre que l’exposition passive des enfants à la fumée de cigarettes dans les 10 premières années de leur vie joue sur leur immunité en augmentant le risque de développer une allergie, et en particulier de faire de l’asthme. Ce risque devient quasi certain si ces enfants ont des parents eux-mêmes allergiques. Cette étude ne fait que confirmer de façon éclatante ce que beaucoup d’autres antérieurement suggéraient déjà fortement. Des notions connues, mais dont les parents ne tiennent pas compte, si l’on en croit une autre étude : bien qu' informés de l’asthme de leur enfant, les parents ne modifient pas leur comportement tabagique.

 

Des conclusions sans appel

Selon l’Académie de médecine, la fumée de tabac constitue la source la plus dangereuse de pollution de l’air domestique, en raison de sa concentration élevée en produits toxiques, mais aussi parce que l’on y est exposé à tout âge et pendant des périodes beaucoup plus longues que celles où l’on subit une pollution atmosphérique extérieure.

Les conclusions sont sans appel : ceux qui n’ont jamais fumé, mais vivent avec des fumeurs, meurent plus que ceux qui vivent loin des fumeurs. Et cette redoutable augmentation de la mortalité par tabagisme passif est indépendante de l’âge, de l’origine ethnique, ou de la catégorie socio professionnelle.

 

Ce que dit la loi

Le tabagisme passif, s’il est plus toxique dans un environnement fermé, est également particulièrement toxique dans un environnement ouvert, en particulier dans les lieux couverts (terrasse, auvents, etc.). Depuis février 2007, il est interdit de fumer dans tous les lieux fermés et couverts accueillant du public ou qui constituent des lieux de travail, dans les établissements de santé, dans l'ensemble des transports en commun, et dans toute l'enceinte (y compris les endroits ouverts tels les cours de récréation) des écoles, collèges et lycées publics et privés, ainsi que des établissements destinés à l’accueil, à la formation ou à l’hébergement des mineurs. Cette interdiction doit être rappelée par une signalisation apparente.

L'interdiction s'applique depuis 2008 aux débits de boissons, hôtels, restaurants, débits de tabac, casinos, cercles de jeux et discothèques.

Cependant, beaucoup de bars et de restaurants profitent de textes contradictoires et de décisions de justice floues pour autoriser la cigarette sur des terrasses plus ou moins aérées. Pourtant, la cour de cassation, dans un arrêt du 13 juin 2013, a mis fin définitivement aux différentes interprétations en donnant une définition très claire de ce que doivent être des terrasses ouvertes.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité