Publicité

QUESTION D'ACTU

Chirurgie vasculaire

Prothèses d’aorte abdominale : les risques s’amenuisent

Longtemps dangereuse, la pose de prothèse d’aorte abdominale par chirurgie n’est plus la seule option. Désormais, elle peut être mise par voie fémorale, un grand progrès.

Prothèses d’aorte abdominale : les risques s’amenuisent grinvalds/epictura

  • Publié 02.11.2017 à 17h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Les problèmes liés à l’aorte abdominale vont être de mieux en mieux pris en charge. Une nouvelle méthode pour soigner l’artère voit le jour. A l’origine, l’intervention classique par chirurgie consiste à mettre en place une prothèse d’aorte. Maintenant, on peut réaliser une opération endovasculaire beaucoup moins invasive consistant à passer un cathéter par l’artère fémorale, au niveau de la cuisse, pour placer une prothèse à l’intérieur même de l’artère. Une avancée considérable étant donné que cette opération survient fréquemment sur des sujets âgés, donc moins armés pour supporter une opération chirurgicale lourde.  

Elle présente une alternative intéressante face à l’anévrisme de l’aorte abdominale. Cette artère, descendant dans le thorax et l’abdomen, se divise en plusieurs branches qui permettent l’irrigation en oxygène du cerveau et des différents organes. Un homme de plus de 50 ans, fumeur, stressé, avec un excès de mauvais cholestérol et diabétique aura des chances de souffrir d’anévrisme de l’artère.

 

Des économies sur la durée

L’étude qui a exploré cette méthode s’est également intéressée au coût de l’opération, capitale dans l’optique d’une démocratisation. Pour la nouvelle formule, les moyens financiers que nécessite la procédure sont plus importants. Mais l’augmentation du coût est nettement compensée par une durée de séjour plus courte pour le patient et une diminution des complications suite à l’intervention. L’étude révèle même que, sur la durée, le nouveau procédé coûtera moins cher que l’opération classique.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité