Publicité

QUESTION D'ACTU

Alternative aux antibiotiques

Phagothérapie : 2 patients traités avec succès à lyon

Alors que les malades étaient confrontés à des échecs thérapeutiques, la phagothérapie a terrassé l'infection et a permis une guérison complète. 

Phagothérapie : 2 patients traités avec succès à lyon auntspray/epictura

  • Publié 20.09.2017 à 18h05
  • |
  • |
  • |
  • |


En médecine, il faut parfois oser. Deux patients pris en charge aux Hospices civils de Lyon ont pu bénéficier d’un traitement unique : la phagothérapie. Grâce à cette alternative aux antibiotiques, les malades atteints d’infections ostéoarticulaires très graves ont pu être guéris, rapporte ce mercredi 20 septembre l’établissement lyonnais.

Ces infections rares touchant une articulation ou un os se développent généralement après la pose d’une prothèse. Elles sont aussi secondaires à une fracture ou une opération. Leur traitement est très difficile car les antibiotiques diffusent mal dans les articulations ou les os. Aussi, l’antibiothérapie s’accompagne-t-elle souvent d’une intervention chirurgicale.


Un traitement anti-infectieux personnalisé

Mais dans le cas des patients lyonnais, rien n’y fait. L’un est porteur d’un Pseudomonas aeruginosa multirésistant et l’autre a été contaminé par un Staphylococcus aureus qui donnent du fil à retordre aux médecins et empêchent la bonne cicatrisation (cf photo plus bas).

Un échec thérapeutique qui pousse l’équipe médicale à sortir des sentiers battus. Elle a alors l’idée d’utiliser les phages, des virus de bactéries. Ils vivent là où les bactéries se développent, et notamment dans les égouts. Il en existe plusieurs milliards de milliards sur la planète et chaque souche de phages ne peut infecter qu’une seule souche de bactérie. C’est donc un traitement sur-mesure pour chaque patient.

Découverts dans les années 1920 par le microbiologiste Félix d’Hérelle, les phages ont été jetés aux oubliettes avec l’arrivée des antibiotiques. Excepté en Europe de l’Est, et en particulier en Géorgie. « De nombreux patients en échec thérapeutique y vont pour être traités par ces fameux phages et éviter d’être amputés », indique les Hospices civils de Lyon.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Lancement d'un essai clinique

Mais cette thérapie du passé ressort du placard, en raison de la montée de l’antibiorésistance. Elle se présente également comme un traitement de dernier recours dans le cas des infections ostéoarticulaires. En association à d’autres traitements, l’infection a pu être combattue chez les deux patients.

« Ces résultats positifs […] ouvrent la voie à d’autres cas compassionnels sur les bactéries difficiles à traiter et potentiellement résistantes aux antibiotiques usuels comme Pseudomonas aeruginosaStaphylococcus aureus et Escherichia coli », a commenté Guy-Charles Fanneau de La Horie, président du directoire de Pherecydes Pharma, le laboratoire qui a mis au point le traitement.
C’est la première fois qu’un traitement de phagothérapie est préparé en France.

Convaincue et enthousiasmée par ces résultats, l’équipe lyonnaise souhaite même lancer des essais cliniques chez des patients atteints de ces infections. Selon une étude de l'Institut de veille sanitaire, plus de 28 450 personnes ont souffert de ce type d'infection en France en 2008.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité