Publicité

QUESTION D'ACTU

Diabète, Alzheimer...

Télé : le binge-watching augmente le risque de maladies inflammatoires

Les personnes qui passent plus de deux heures par jour devant la télévision ont un risque accru de développer des maladies inflammatoires.

Télé : le binge-watching augmente le risque de maladies inflammatoires dcdp/epictura

  • Publié 18.09.2017 à 18h27
  • |
  • |
  • |
  • |


De longues séances de télévision tendent à raccourcir la durée de vie. Tel est le constat d’une vaste étude publiée dans la revue Medicine & Science in Sports & Exercise, qui établit un lien entre le « binge-watching » télévisuel et le développement de maladies inflammatoires mortelles.

Les travaux ont porté sur près de 9000 adultes. Ils montrent que chaque heure additionnelle passée devant la télévision est associée à une augmentation de 12 % du risque de mourir d’une maladie inflammatoire - Alzheimer, diabète, asthme et pathologie rénale. Les personnes qui passaient plus de quatre heures par jour à regarder la télévision avaient un risque très élevé, expliquent les auteurs.


Risque doublé

Pour parvenir à ce constat, les chercheurs ont interrogé les participants entre 1999 et 2000, puis les ont suivis pendant 12 ans. Les sujets ont été classés en plusieurs groupes : ceux qui regardent moins de deux heures par jour la télévision, ceux qui la visionnent entre deux et quatre heures et ceux qui passent plus de quatre heures devant l’écran.

A la fin de suivi, 909 personnes sont décédées. Parmi ces décès, 130 étaient liés à des maladies inflammatoires, dont 21 de pathologies du système respiratoire et 18, de maladies du système nerveux.

Les auteurs ont observé une augmentation de 54 % du risque de décès lié à des maladies inflammatoires dans le deuxième groupe (2 à 4 heures). Le risque était doublé chez ceux qui regardaient la télévision au moins quatre heures par jour, par rapport à ceux qui passaient moins de deux heures par jour devant l’écran.


Facteurs multiples

Les facteurs de risque étaient croisés. En effet, les personnes qui passaient le plus de temps devant la télévision étaient plus âgées, avaient un niveau d’éducation moins élevé, avaient des revenus plus faibles et avaient tendance à fumer davantage.

Les maladies inflammatoires renvoient à un spectre large de troubles et de maladies caractérisées par une inflammation. Des travaux supplémentaires sont nécessaires afin d’évaluer plus précisément comment ces longues cessions de télévision peuvent influer sur le développement de ces maladies. Mais en tout cas, cette dernière étude montre bel et bien l’impact négatif du « binge-watching ».

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité