Publicité

QUESTION D'ACTU

Trois mois de prison avec sursis

Un tatoueur condamné pour blessures involontaires

Le tatoueur était poursuivi par une cliente victime d'une infection. Les inspections ont révélé qu'il ne respectait pas les normes de sécurité.

Un tatoueur condamné pour blessures involontaires sergeialyoshin/epictura

  • Publié 14.09.2017 à 17h17
  • |
  • |
  • |
  • |


Un tatoueur installé à Beaucamps-le-Vieux (Somme) a été reconnu coupable de blessures involontaires et non respect des normes sanitaires. Le tribunal correctionnel d’Amiens l’a condamné à 3 mois de prison avec sursis et 1 000 euros d’amende.

L’homme de 47 ans était poursuivi par l’une de ses clientes victime d’une infection. Selon Le Courrier Picard, une expertise médicale est encore en cours pour déterminer le montant des indemnités.

Selon le quotidien, le tatoueur n’était pas très pointilleux en matière d’hygiène, bien qu’il ait suivi une formation avant d’ouvrir sa boutique. Une inspection effectuée plusieurs mois après les faits a révélé que son traitement des déchets (aiguilles, encres…) n’était pas conforme, qu’il ne nettoyait pas correctement son lieu de travail et que la ventilation était insuffisante. Par ailleurs, il n’avait pas déclaré son activité à l’Agence régionale de santé (ARS).


Le risque infectieux est toujours là

Il faut toutefois rappeler que le risque infectieux est toujours présent, même si le tatoueur respecte toutes les normes d’hygiène. Car avant toute chose, un tatouage est une plaie qui doit se refermer. Le temps de cicatrisation prend au moins une dizaine de jours. Pour les plus grosses pièces, le délai peut être plus long.

Cette phase de l’entretien est très importante et demande beaucoup de rigueur. Le premier objectif est d’éviter l’infection par staphylocoques ou mycobactéries, les agents pathogènes les plus fréquents. Ces derniers sont présents même si le tatoueur utilise du matériel stérile et des aiguilles à usage unique.

C’est pour cette raison qu’il faut veiller à changer régulièrement son pansement, et ce, avec des mains très propres. Il est recommandé de nettoyer le tatouage avec de l’eau et du savon, puis d’appliquer la crème cicatrisante conseillée par le professionnel.

Il est par ailleurs vivement recommandé d’éviter de gratter les croûtes, car cela ouvrirait en grand la porte aux germes. Un plongeon dans la piscine ou la mer est à éviter les premières semaines pour les mêmes raisons. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité