Publicité

QUESTION D'ACTU

Cellulite orbitaire

Un Canadien a failli perdre la vue en crevant un bouton

Un homme pensait crever un bouton d’acné près de l’œil. Le furoncle était en réalité lié à une infection cutanée qu’il a propagée aux tissus orbitaires.

Un Canadien a failli perdre la vue en crevant un bouton

  • Publié 28.08.2017 à 14h52
  • |
  • |
  • |
  • |


Il voulait simplement se débarrasser d’un bouton mal placé. Un Canadien a failli perdre la vue de l’œil gauche après avoir voulu percer un bouton qu’il croyait dû à l’acné. La bosse en question avait en effet toutes les apparences d’un bouton d’acné, en plus douloureux. L’homme s’y est pris avec une pince à épiler et a été étonné de n’observer aucun écoulement, relate TVA Nouvelles.

Et pour cause : l’acné n’y était pour rien et l’intervention improvisée par le jeune homme aurait pu lui coûter la vue. En réalité, il s’agissait d’un furoncle lié à une infection cutanée provoquée par un germe appelé staphylococcus aureus (Staphylocoque doré). En tentant de perforer le bouton, le jeune homme a causé la migration de la bactérie qui s’est répandue dans les tissus du pourtour de l’œil.

"Deux cuillères de liquide infecté"

Son œil s’est alors mis à gonfler, tant et si bien qu’il peinait à l’ouvrir. Au bout de trois jours, l’homme s’est finalement rendu à l’hôpital. Les médecins ont réalisé une incision dans son sourcil, et « ont sorti au moins deux cuillères à soupe de liquide infecté qui s’était accumulé tout autour de son œil en l’espace de trois jours », précise TVA Nouvelles.

« Les médecins m’ont dit que si j’avais attendu 24 à 48 heures de plus, ça aurait pu se rendre en arrière de mon œil et que j’aurais pu perdre la vue de l’œil gauche », a expliqué le jeune homme aux média.

Conseils aux perceurs de boutons

En effet, une infection des tissus autour de l’œil peut se muer en « cellulite orbitaire » et causer une cécité irréversible. Cet été, une jeune fille a également failli perdre la vue après avoir percé un bouton près de son sourcil, dans des conditions similaires. Le bouton en question était en réalité la manifestation d’une infection de tissu cellulaire, peut-être due à l’utilisation de pinceaux à sourcils non lavés (et porteurs de nombreuses bactéries).

De nombreuses personnes, jeunes ou pas, sont tentées de perforer ce qu’elles croient être des boutons d’acné. Or, les conditions d’hygiène ne sont pas toujours respectées (mains propres, compresse stérile, eau chaude, désinfectant…), ce qui accroît les risques infectieux des tissus cellulaires. Il est absolument primordial de vérifier que le bouton est effectivement lié à de l’acné et de ne surtout pas triturer un bouton qui résiste. En cas de doute, une consultation dermatologique est conseillée.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité