Publicité

QUESTION D'ACTU

Alcoolo-dépendance

Baclofène : pas de preuve de son efficacité

Le niveau de preuve des études concluant à l’efficacité et à la sûreté du baclofène est insuffisant, selon la revue Cochrane.

Baclofène : pas de preuve de son efficacité SERGE POUZET/SIPA

  • Publié 23.08.2017 à 18h15
  • |
  • |
  • |
  • |


La revue Cochrane sur le baclofène a été remise à jour. Les nouvelles observations, publiées en fin de semaine dernière, concluent à l’absence de données permettant de mettre en évidence l’efficacité et la sûreté de ce traitement dans l’alcoolo-dépendance.
Pour parvenir à cette conclusion, les auteurs ont passé en revue plusieurs essais cliniques dans lesquels le baclofène a été comparé à un placebo ou à un autre traitement prescrit dans l’alcoolodépendance.

L’analyse porte ainsi sur 141 participants et trois essais randomisés. Le premier, mené aux Etats-Unis, a comparé le baclofène à un placebo pendant une période d’administration d’au moins 72 heures. Le deuxième, en Italie, s’est attelé à étudier pendant dix jours l’efficacité du baclofène par rapport au diazépam, une benzodiazépine plus connue sous son nom de marque, Valium. Le dernier, mené en Inde, a comparé le baclofène au chlordiazépoxide, une autre benzodiazépine, administré pendant neuf jours. Aucun de ces travaux n’a été financé par l’industrie pharmaceutique.

Des preuves de "très faible" qualité 

Les auteurs estiment qu’à ce stade, il n’est pas possible d’affirmer que le baclofène permettrait de réduire les symptômes du manque et de limiter les effets secondaires, par rapport à un placebo ou à d’autres traitement. La qualité des preuves scientifiques est ainsi qualifiée de « très faible ».

Les chercheurs appellent à prendre les résultats de ces trois essais avec beaucoup de précautions, parce qu’ils ne permettent pas de conclure à l’efficacité et à la sûreté du baclofène. Les scientifiques estiment que des travaux menés en double-aveugle, selon des protocoles plus stricts et incluant des cohortes plus importantes, doivent être conduits afin d’évaluer l’efficacité réelle de ce traitement et sa tolérance par les patients.

Restrictions françaises

Ces travaux ne manqueront pas d’alimenter la polémique sur le baclofène. En France, le médicament fait l’objet d’une recommandation temporaire d’usage dans le traitement de l’alcoolo-dépendance. Il ne dispose toujours pas d’autorisation de mise sur le marché.

Alors que de nombreux professionnels de santé et patients insistent sur une efficacité constatée sur le terrain, l’Agence française de sécurité du médicament (ANSM) a décidé de restreindre la dose prescrite à 80 mg. Cette décision fait suite à la mise en évidence d’effets secondaires liés au baclofène pris à fortes doses. Or, c’est précisément en quantités élevées que le traitement semble être efficace, selon l’expérience rapportée par les médecins.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !
Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité