Publicité

QUESTION D'ACTU

Prise en charge précoce

Violence : plus de risque chez les adolescents dépressifs

Les adolescents atteints de troubles dépressifs seraient plus à risque de développer des comportements violents à l’âge adulte, selon une étude.

Violence : plus de risque chez les adolescents dépressifs ikurucan/epictura

  • Publié 15.08.2017 à 16h15
  • |
  • |
  • |
  • |


La dépression chez l’adolescent est associé à un risque plus élevé de comportements violents, selon une étude publiée dans le Journal of the American Academy of Child and Adolescent Psychiatry (JAACAP).

Pour parvenir à ce constat, les auteurs ont passé en revue les données de trois cohortes au Royaume-Uni, aux Pays-Bas et en Finlande. Ils ont trouvé un lien entre la dépression à l’adolescence et la déclaration, à l’âge adulte, d’actes violents ou d’apologie de faits violents.

Impulsivité, hostilié…

Selon l’équipe, de l’université d’Oxford, l’effet d’association reste limité. Ainsi, dans l’échantillon finlandais, les auteurs ont observé que 7,1 % des individus dépressifs avaient été condamnés pour un ou plusieurs crimes violents, contre 3,6 % en population générale. Dans l’échantillon néerlandais et britannique, l’association était légèrement plus élevée.

Le mécanisme à l’origine de ce lien nécessite de plus amples recherches. Les chercheurs évoquent l’impulsivité, l’hostilité et la défaillance de l’auto-régulation comme facteurs d’explication.

En tout cas, « ces résultats montrent la nécessité de mettre en place une détection et une prise en charge précoces de la dépression chez les adolescents », soulignent les auteurs. En France, la prévalence des troubles dépressifs atteint environ 3 % des enfants et 14 % des adolescents, selon Santé Publique France.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !
Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité