Publicité

QUESTION D'ACTU

Trichodesmium erythraeum

Canaries : une micro-algue urticante prolifère sur les plages

Une cyanobactérie a envahi les plages des Canaries, et provoque des irritations. La baignade est déconseillée, mais pas interdite.

Canaries : une micro-algue urticante prolifère sur les plages La micro-algue responsable des irritations (FWC Fish and Wildlife Research Institute/Flickr)

  • Publié 09.08.2017 à 14h50
  • |
  • |
  • |
  • |


Les plages bretonnes ne sont pas les seules à être envahies par des algues indésirables. Les vacanciers qui se sont rendus aux Canaries sont en effet embêtés par une micro-algue qui peut provoquer des irritations. Les autorités avertissent les touristes de sa présence, sans pour autant fermer les plages.

« Quand on détecte des micro-algues dans une zone de baignade, on recommande aux baigneurs d'éviter leur contact. Mais cela n'entraîne pas, ni n'a entrainé, la fermeture de la plage », a déclaré Jose Juan Aleman, le directeur de la santé publique de l’archipel.

Attaque bactérienne

Les drapeaux oranges sont néanmoins de sortie, et les secouristes de certaines portions de plage font sortir les baigneurs de l'eau. « Une quantité importante de micro-algues a été détectée ce matin sur la plage et nous avons décidé de hisser le drapeau rouge », a ainsi expliqué un secouriste de la Croix-Rouge à l’AFP.

La micro-algue est en réalité une bactérie, et plus précisément une cyanobactérie, Trichodesmium erythraeum. Elle produit une toxine qui n’est pas réellement dangereuse, mais qui peut provoquer des irritations de la peau. Il est donc préférable d’éviter son contact, que ce soit dans l’eau ou sur le sable, conseillent les autorités sanitaires locales.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Chaleur et poussière africaine

Pourquoi les algues attaquent-elles maintenant ? « Depuis fin juin, nous assistons à des épisodes d'efflorescence massives de micro-algues, parfois arrivées jusqu'aux eaux de baignade sur les plages », d’après M. Aleman. La faute, une fois de plus, aux fortes chaleurs. Ces algues sont en général observées dans les eaux particulièrement chaudes, voire tropicales.

Mais la météo de ces derniers mois a favorisé leur développement. Une concentration facile à repérer : elles donnent à l’eau une couleur marron-vert ou marron-rouge. Des poussières en provenance du Sahara auraient également favorisé leur développement. Elles contiennent en effet des nutriments, et notamment du fer, qui stimulent la croissance des cyanobactéries.

S'il est pénible pour les vacanciers, le phénomène est naturel et temporaire. Lorsque les températures baisseront, les micro-algues disparaîtront rapidement des plages.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité