Publicité

QUESTION D'ACTU

75 % de réussite

Vitiligo : l'autogreffe de peau est efficace à long terme

Cinq ans après l’opération, la plupart des zones traitées maintiennent une très bonne coloration. Parmi d’autres traitements, cette chirurgie récente a montré son utilité.

Vitiligo : l'autogreffe de peau est efficace à long terme Avant, 10 mois après, et 4 ans après la chirurgie (Henry Ford Hospital)

  • Publié 28.07.2017 à 13h37
  • |
  • |
  • |
  • |


Le vitiligo est une maladie très handicapante. Pas par sa gravité physique, car il n’est ni mortel, ni même dangereux, et encore moins contagieux, mais par l’impact qu’il a sur la qualité de vie des personnes touchées. Il est très stigmatisant, et les retentissements psychologiques sont élevés, comparables à ceux observés pendant une dépression ou même certains cancers.

Depuis moins de 10 ans, un nouveau traitement existe : la chirurgie MKTP. Elle repose sur une autogreffe de cellules saines de la peau, et serait très efficace à long terme, d’après une étude rétrospective de l’hôpital Henry Ford de Détroit (États-Unis), publiée dans le Journal of the American Academy of Dermatology.

Efficace à 75 %

L’hôpital, qui fut le premier à proposer cette chirurgie, a analysé la repigmentation des patients qui l’ont subie entre 2009 et 2014. Et que ce soit à deux, quatre ou cinq ans après l’intervention, elle est efficace à 75 %.

« La chirurgie MKTP fonctionne sur le long terme, se réjouit Iltefat Hamzavi, dermatologue à l’hôpital Henry Ford et l’auteur principal de cette étude. Elle est plus efficace que n’importe quelle technologie que nous avons à disposition pour traiter cette maladie ».

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Perte de mélanine

Le vitiligo touche les hommes et les femmes de la même manière, et les peaux claires comme les plus sombres. Cette maladie de la peau se manifeste par l’apparition de plaques décolorées, sans autre symptôme associé, dans la plupart des cas. Les zones de frottement (genoux, élastiques de sous-vêtements, zone de rasage) sont plus souvent touchées.

Une origine génétique a été identifiée, sur plusieurs gènes, et le système immunitaire joue également un rôle dans son apparition et son développement. Si le stress est parfois associé au déclenchement ou à l'aggravation de certains vitiligos, il n'est pas la cause de cette maladie, longtemps considérée comme psychosomatique.

La décoloration est causée par la disparition de certaines cellules, appelées mélanocytes. Celles-ci sont responsables de la production de la mélanine, le principal pigment de la peau. Lorsqu’elles disparaissent, la peau se décolore rapidement. Ce qui expose notamment les patients à un rougissement prématuré en cas d’exposition au soleil.

Autogreffe de mélanocytes

La chirurgie consiste à prélever ces mélanocytes sur une zone saine de la peau des patients, à les faire se multiplier et à les greffer sur les zones touchées. En quelques mois, la production de mélanine reprend, et les zones de vitiligo se réduisent de manière très visible.

D’autres traitements existent, mais semblent moins efficaces. La photothérapie par UVB, le traitement par laser, des pommades de dermocorticoïdes… Lorsque le vitiligo est généralisé et que les zones pigmentées sont moins étendues que celles décolorées, une dépigmentation totale peut aussi être proposée.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité