Publicité

QUESTION D'ACTU

Eviter les en-cas

La fréquence des repas influence la prise de poids

Une étude américaine montre qu'une période de jeûne très longue entre le dîner et le petit-déjeuner se traduit par un faible IMC.

La fréquence des repas influence la prise de poids olly18/Epictura

  • Publié 25.07.2017 à 17h52
  • |
  • |
  • |
  • |


« Petit-déjeuner de roi, dîner de prince et souper de pauvre ». Nos grand-mères avaient-elles déjà tout compris à la chrononutrition ? Une étude de l’université de Loma Linda (États-Unis) le suggère.

Les résultats confirment en effet qu’un repas copieux le matin permettrait de maintenir un indice de masse corporelle (IMC) bas. Pour assurer l’efficacité d’un régime efficace à long terme, il faudrait privilégier une alimentation conséquente le matin, moins copieuse le midi, et légère le soir.

Un ou deux repas par jour

Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont analysé l’IMC et les habitudes alimentaires de plus de 50 000 adultes américains et canadiens âgés de plus de 30 ans. Ils se sont en particulier penchés sur le nombre de repas qu’ils prenaient par jour – en comptant les en-cas comme des repas –, la durée entre le repas du soir et celui du matin, la prise ou non de petit-déjeuner, ou encore le volume des repas.

Ils en ont tiré plusieurs schémas significatifs : les personnes qui ne font qu’un ou deux repas par jour ont un IMC plus faible que le reste de la population. À l’inverse, celles qui se restauraient plus de 3 fois, en-cas compris, avaient un IMC plus élevé.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Se coucher le ventre vide

La durée du « jeûne » entre le dîner et le petit-déjeuner semble également avoir son importance : plus il est long, plus il se traduit par un IMC faible. En particulier, chez ceux attendant au moins 18 heures, l’IMC était particulièrement faible.

« Nos résultats suggèrent que, chez des adultes en bonne santé, le fait de manger moins souvent, sans en-cas, avec un petit déjeuner qui représente le repas principal de la journée, seraient des clés pour prévenir la prise de poids à long terme, résument les chercheurs. Prendre son repas du midi 5 ou 6 heures après le petit déjeuner, et jeûner pendant 18 ou 19 h la nuit serait une bonne stratégie. »

Ne pas tomber dans l’extrémisme

Ce qui veut dire, deux repas par jour seulement. Si le petit déjeuner est pris à 7 h et le déjeuner 6 heures plus tard à 13 h, attendre 18 heures revient à ne rien manger jusqu’à 7 h le lendemain matin… Pas sûr que cela convienne à tous. Nous sommes habitués à trois repas par jour, et s’affamer n’est que rarement une bonne stratégie de régime à long terme.

Mais quelques principes de base peuvent être retenus, à savoir manger copieusement le matin, de moins en moins au cours de la journée, et éviter les gros repas qui se terminent tard le soir. A l’heure des barbecues de l’été, gras et riches en viande, les recommandations nutritionnelles risquent cependant d'attendre la rentrée.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité