Publicité

QUESTION D'ACTU

Diabète, hypertension

Maladies chroniques : quelques kilos suffisent à augmenter le risque

Une prise de poids, même modérée, entre 18 et 55 ans, augmentent le risque de diabète de type 2 ou des cancers liés à l'obésité. 

Maladies chroniques : quelques kilos suffisent à augmenter le risque Pixinooo/epictura

  • Publié 21.07.2017 à 11h51
  • |
  • |
  • |
  • |


Les kilos en trop accumulés entre le début de l’âge adulte et la cinquantaine pèsent sur la santé cardiaque, prévient une étude américaine parue dans le journal scientifique JAMA. Une prise de poids néfaste même si elle est modérée.

Les chercheurs de l’université d’Harvard (Etats-Unis) ont, en effet, montré que les hommes ou femmes qui prenaient entre 2 et 9 kilos avant 55 ans ont un risque accru de maladies chroniques, une moins bonne qualité de vie et sont plus susceptibles de mourir prématurément. Ces risques augmenteraient avec la prise de poids.

Ils sont parvenus à cette conclusion en étudiant près de 93 000 participants. Les femmes ont été suivies de 1976 à 2012 et les hommes de 1986 à 2012. Durant toutes ces années, le poids des volontaires a été scrupuleusement relevé. En moyenne, les femmes prenaient près de 10 kilos entre 18 et 55 ans, les hommes environ 8,6 kg.


Santé physique et cognitive

Comparé aux participants qui ont conservé un poids stable tout au long de leur vie, ceux qui ont pris du poids semblent en moins bonne santé. Ils sont plus affectés par le diabète ou l’hypertension. Ils obtiennent également des moins bons scores aux tests de capacités physiques et cognitives.

Selon l’analyse des chercheurs, pour 5 kilos pris entre 18 et 55 ans, le risque de diabète de type 2 augmente de 30 %, le risque d’être hypertendus de 14 %, et le risque de maladies cardiovasculaires de 8 %. L’étude met aussi en évidence une augmentation du risque d’être atteint de cancers liés à l’obésité comme les cancers digestifs. Conséquence : les hommes et les femmes qui n’arrivent pas à maintenir leur poids de jeunesse ont 5 % plus de risques de mourir prématurément, et 17 % moins de chances de vieillir en bonne santé.


Garder son poids de jeunesse

« Notre étude est la première à examiner l’association entre la prise de poids entre la fin de l’adolescence et la cinquantaine, et les risques pour la santé, relève le Pr Frank Hu, professeur de nutrition et d’épidémiologie à l’Université d’Harvard et responsable des travaux. Ces résultats indiquent que même une prise de poids modérée a d’importantes répercussions sur l’état de santé ».

Les chercheurs soulignent que cet impact important est surtout lié aux kilos accumulés au fils des ans. Dès lors, ils recommandent de faire attention à ces quelques grammes pris par ci par là qui ne se remarquent pas au début. Ils soulignent également l’importance d’adopter une alimentation équilibrée et de pratiquer une activité physique régulière pour éviter que les kilos s’installent.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité