Publicité

QUESTION D'ACTU

Innovation

Cerveau : une puce implantable pour retrouver la vue

Cette puce miniature possédant des centaines d'électrodes pourrait également servir de microscope pour étudier l'activité cérébrale. 

Cerveau : une puce implantable pour retrouver la vue  Rice University

  • Publié 18.07.2017 à 13h11
  • |
  • |
  • |
  • |


Des ingénieurs américains de l’université de Rice développent une puce électronique capable de restaurer la vue ou l’audition. Ce projet ambitieux est financé par l’Agence de recherche du ministère américain de la Défense ( (DARPA) à hauteur de 4 millions de dollars.

Pour l’heure, leur système FlatScope n’en est qu’au stade de prototype. Cette puce plate qui s’implanterait au niveau du cortex, la région superficielle du cerveau, aurait pour mission de stimuler des milliers, voire des millions de neurones, pour permettre aux aveugles de voir ou aux sourds d’entendre.

Mais pour y arriver les chercheurs devront mettre au point une interface ayant plus d’une dizaine d’électrodes afin qu’elle soit capable de recevoir la lumière et les informations visuelles et les transmettre au cerveau.


Un microscope implantable

En parallèle, une autre équipe de l’université de Rice travaille sur un microscope miniature. Intégrer au FlatScope, il permettrait d’enregistrer l’activité cérébrale, voire même de la stimuler, pour étudier au plus près le fonctionnement de cet organe encore mystérieux.

Cette innovation devrait posséder des centaines d’électrodes pour activer individuellement les neurones, estiment les chercheurs. Car leur ambition est grande : ils souhaitent observer plus d’un million de neurones simultanément. Cela nécessite de rendre tous ces neurones visibles. L’idée des chercheurs est d’apporter aux neurones des protéines bioluminescentes.

« Le microscope que nous développons enregistre des images en 3D, nous pourrons voir la surface du cerveau mais aussi une certaine profondeur », a expliqué Ashok Veeraraghavan l’un des ingénieurs du laboratoire. A ce stade nous ne connaissons pas encore ses limites mais nous espérons voir au moins au delà de 500 microns ». « Cela nous permettra d’étudier les couches denses du cortex, là où nous pensons que tous les calculs se font, où les neurones se connectent les uns aux autres », abonde Caleb Kemere, un autre membre de l’équipe.

Pour la DARPA, ces différents travaux apporteront des informations précieuses sur le fonctionnement du cerveau, la vue mais aussi l’audition. D’autres équipes financées par l’agence tentent d’explorer les mécanismes de la communication via, là aussi, des systèmes implantables.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité