Publicité

QUESTION D'ACTU

Suivi de l'épidémie

5800 volontaires alimentent GrippeNet

Depuis 2 ans, le réseau de surveillance GrippeNet permet de collecter des données sur les syndromes grippaux directement auprèsdes usagers. 5800 volontaires contribuent à son succès.

5800 volontaires alimentent GrippeNet 5800 volontaires alimentent GrippeNet

  • Publié 02.03.2013 à 10h46
  • |
  • |
  • |
  • |


Lancé à la mi novembre, GrippeNet.fr est un projet de recherche portant sur la grippe. Mis en place depuis deux ans par l’Inserm et l’Université Pierre et Marie Curie, en coordination avec l’Institut de Veille Sanitaire, il permet à chacun de participer à la surveillance de la grippe en France, de façon volontaire, anonyme et bénévole. 

Le principe de GrippeNet est simple et seules quelques minutes suffisent. Lors de l'inscription sur le site, une adresse email est demandée. Après avoir rempli un questionnaire précisant son profil, le participant est invité chaque semaine à remplir un bref questionnaire récapitulant les symptômes qu’il a eus ou non depuis sa dernière connexion (fièvre, toux…). Ces données sont immédiatement analysées et contribuent en temps réel à la surveillance de la grippe en France. Elles permettent également d'étudier la façon dont la maladie se propage.

Le dispositif, ne cesse d'attirer toujours plus de participants. En effet, plus de 3 mois après son lancement, le pourcentage de participants de GrippeNet.fr déclarant des symptômes compatibles avec un syndrome grippal a augmenté, passant de 1,2 % des participants par semaine fin décembre à 2,5 % début février. Actuellement, ce sont plus de 5 800 volontaires qui se sont déjà inscrits sur le site. La moyenne d’âge des participants de la deuxième saison de GrippeNet.fr est de 45 ans, en majorité des femmes (62%). Les départements dans lesquels la participation est la plus importante sont la Haute-Corse, la Corse du Sud et Paris. Malgré ce succès, l'Inserm reste prudent. Et l'institut tient à rappeller que « la participation à ce programme ne se substitue évidemment pas à une visite chez son médecin généraliste » .


La semaine dernière, les principaux signes déclarés étaient le nez qui coule ou bouché (13,1 % des participants), de la toux (10,3 %), des éternuements (8,5 %) et des maux de gorge (7,6 %). Les régions dans lesquelles les participants étaient les plus nombreux à déclarer des symptômes de syndrome grippal étaient Poitou-Charentes (6 % des participants), Nord-Pas-de-Calais (5,9 %) et Bretagne (3,5 %). 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité