Publicité

QUESTION D'ACTU

Arrêtés au Journal Officiel

Lunettes : un devis devra être délivré avant tout achat

A partir du 1er juillet 2018, les opticiens et audioprothésistes devront délivrer un devis détaillé à leurs clients. Une mesure de transparence saluée par le secteur.

Lunettes : un devis devra être délivré avant tout achat GeorgeRudy/epictura

  • Publié 22.05.2017 à 16h39
  • |
  • |
  • |
  • |


Au moment d’acheter ses lunettes, le détail de la prestation est un peu flou. Difficile en effet de savoir combien coûte exactement l’amincissement du verre, le traitement anti-reflet ou antibuée. Mais à partir du 1er janvier 2018, les porteurs de lunettes seront incollables sur ce que leur a coûté leur équipement.

A partir de cette date, les opticiens auront l’obligation d’afficher leurs tarifs sur leur devanture, et de délivrer un devis avant tout achat. Il en va de même pour les sites de vente sur internet. Ces nouvelles règles concernent également les audioprothésistes. Cette mesure de transparence adoptée lors du vote de la loi Macron est décrite dans 2 arrêtés parus début mai au Journal Officiel.

Ces dispositions s’appliquent « à tous les produits et prestations d'appareillage des déficients de l'ouïe (audioprothèses et accessoires indispensables ou en lien avec le fonctionnement de l'appareillage) », ainsi que les « verres correcteurs, les montures, les lentilles correctrices et les matériels pour amblyope délivrés en points de vente physique ou à distance qu'ils soient ou non remboursés par les régimes sociaux d'assurance maladie », précise l’un des arrêtés.
Aussi, rien ne changera en ce qui concerne la vente de lunettes de soleil ou de produits d’entretien de lentilles.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Le même devis partout

Par ailleurs, les textes prévoient de fournir aux professionnels des devis normalisés. Ils listeront de façon précise les caractéristiques des produits ainsi que leur prix, et distingueront les tarifs des produits de ceux des prestations. Les fabricants seront également cités. Objectif : permettre aux clients de comparer facilement les devis de différents opticiens ou audioprothésistes.

Pour les professionnels du secteur, cet encadrement apportera de la transparence et valorisera ces métiers. Sur le site Acuité, Alain Gerbel, président de la Fédération nationale des opticiens de France (Fnof), estime que « ce texte rassure, sécurise, et va dans le sens d’une volonté de la profession de préciser ce qu’elle fait, comment elle travaille et surtout de mettre en place une transparence totale ». Ludovic Mathieu, président du Groupement des Industriels et Fabricants de l'Optique (Gifo) abonde : « L’opticien doit saisir ces opportunités pour enrichir son métier, développer ses services pour au final apporter plus de satisfaction aux porteurs. C’est incontestablement le début d’un nouveau chapitre dans la profession. Désormais, la prestation de l'opticien sera connue et reconnue par le consommateur ».

Les professionnels récalcitrants seront passibles d’une amende allant jusqu’à 3000 euros pour une personne physique et 15 000 euros pour une personne morale.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité