Publicité

QUESTION D'ACTU

consultation préventive gratuite

Santé bucco-dentaire : le dispositif "M’T Dents" étendu jusqu'à 24 ans

Un arrêté paru au Journal Officiel fixe les modalités de la consultation bucco-dentaire préventive gratuite pour les jeunes de 21 et 24 ans.

Santé bucco-dentaire : le dispositif \ karelnoppe/epictura

  • Publié 25.04.2017 à 13h22
  • |
  • |
  • |
  • |


Prévu à l’origine pour l’enseignement primaire et secondaire, le programme M’T dents s’est récemment ouvert aux jeunes adultes jusqu’à 24 ans - les étudiants sont en effet nombreux à déclarer renoncer à des soins dentaires pour des raisons financières. Un arrêté paru ce mardi au Journal Officiel fixe ainsi la nature des examens et les modalités de la consultation préventive chez le dentiste prévue pour les personnes de 21 ans et de 24 ans. Cette consultation sera intégralement prise en charge par l’Assurance Maladie, afin d’améliorer la santé bucco-dentaire de la population grâce à la prévention et à la sensibilisation dès le plus jeune âge.

« L’examen bucco-dentaire de prévention pour les jeunes adultes, réalisé dans l'année qui suit leur vingt et unième et leur vingt-quatrième anniversaire, comporte obligatoirement une anamnèse, un examen bucco-dentaire et des éléments d'éducation sanitaire », précise le texte.

Conseils alimentaires, hygiéniques...

L’anamnèse est une sorte d’enquête médicale, réalisée lors de la première consultation. Elle consiste en une série de questions permettant de retracer les antécédents médicaux du patient, ses caractéristiques (âge, sexe…), son état général de santé et, plus spécifiquement, sa santé bucco-dentaire.

Quant aux « éléments d’éducation sanitaire » qui doivent être délivrés lors de cette consultation, le texte précise qu’il s’agit de sensibiliser à la santé et à l’hygiène bucco-dentaires, de fournir un enseignement sur le brossage dentaire, ainsi que des recommandations d'hygiène alimentaire.

La consultation peut avoir lieu dans un cabinet dentaire libéral avec un « le chirurgien-dentiste ou le médecin qualifié en stomatologie ». Il peut également être mené par un centre de santé ou encore dans le service d'odontologie d'un établissement de santé.

Actes complémentaires gratuits

« L'examen est complété, si nécessaire, par les actes suivants : des radiographies intrabuccales, l'établissement d'un programme de soins », ajoute le texte. Toutefois, ces actes ne peuvent donner lieu à aucune contribution financière de la part des patients : il s’agit toujours de soins pris en charge par la Sécurité Sociale.

A ce titre, les actes pratiqués dans le cadre de cette consultation préventive ne peuvent pas faire l’objet de dépassements d'honoraires, précise l’arrêté. Les médecins-dentistes seront rémunérés directement par l’Assurance Maladie, à hauteur de 30 euros pour la consultation.

En cas d’examen avec réalisation de un ou deux clichés, la rémunération est portée à 42 euros, et à 54 euros en cas de réalisation de trois ou quatre clichés. « Les dispositions du présent arrêté entrent en vigueur à compter du 1er janvier 2018 ».

Instauré en 2007, le programme M’T Dents vise à améliorer la santé bucco-dentaire des jeunes Français. Il se divise en deux volets : une invitation à une consultation chez le dentiste ou le stomatologue prise en charge à 100 % et des visites dans les écoles. Un temps menacé de coupes budgétaires, le programme s’est finalement renforcé. Aux âges de 9, 15, 18, 21 et 24 ans, les écoliers et étudiants peuvent être soignés sans avancer de frais, selon les termes de la loi de Financement de la Sécurité Sociale 2017.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité