Publicité

QUESTION D'ACTU

Nutrition

Prendre soin de mon coeur en mangeant

Roger, 45 ans, doit prendre soin de son coeur et ses artères. Un mode de vie qui passe avant tout par une nutrition adaptée. Pour l'aider, le Dr Patrick Serog va lui prodiguer quelques conseils.


  • Publié 25.02.2013 à 13h17
  • |
  • |
  • |
  • |


La meilleure prévention des maladies cardiovasculaires passe par l’alimentation. Trois principes vont guider l'alimentation de la personne qui doit prendre soin de son coeur: manger moins gras, manger moins de sel, et consommer suffisamment de protéines. Roger, 45 ans est dans ce cas. Le Dr Patrick Serog va lui indiquer alors la marche à suivre pour se constituer des repas équilibrés et variés qui seront une véritable assurance vie pour ses artères



Les réponses du Dr Patrick Serog,

médecin nutritionniste à Paris

 


Manger moins gras, est-ce suffisant?

Comment m'y prendre pour consommer moins de sel?

Le sucre est-il également mauvais pour mon coeur et mes artères?

En modifiant mon alimentation je ne risque pas de manquer de protéines?

Consommer des fibres en quantité, est-ce un bon moyen de me prémunir contre ces maladies du coeur?

On dit que le chocolat est bon pour  le coeur, vérité ou légende?

Les interdits existent-il? L'alcool par exemple en est-il un?

Et le café, est ce que je dois modérer ma consommation?

Cette alimentation équilibrée doit-elle être complétée par du sport?

 

pourquoi-docteur.com: Manger moins gras, est-ce suffisant?

Dr Patrick Serog: Manger moins gras oui et consommer aussi de bonnes graisses bien sûr. Alors manger moins gras, c'est d'abord éviter de manger des plats avec beaucoup de sauce. C'est par exemple verser de l'huile avec une cuillère et non de manière sauvage en arrosant le plat avec de l'huile. C'est utiliser des viandes maigres comme de la viande rouge sauf l'entrecôte. Et du poissons maigre et puis un peu de poisson gras aussi car c'est nécessaire mais une à deux fois par semaine. Et puis consommer des bonnes graisses, c'est aussi utiliser par exemple de l'huile de colza ou de noix que l'on peut mélanger avec de l'huile d'olive. Donc, il y a  une série de petites mesures à faire pour arranger très facilement la quantité de graisses que l'on va manger.


Comment m'y prendre pour consommer moins de sel?

Dr Patrick Serog: Il faut commencer par des gestes simples: par exemple, éviter de mettre une salière sur la table. Quand on va préparer un plat, ne pas saler ou très peu saler l'eau de cuisson. Ca va être aussi limiter la consommation de charcuterie et utiliser des produits avec moins de sel et ne pas manger trop de fromages. Il existe des fromages sans sel qui sont très bons (comté ou chèvre). On peut passer à l'eau le contenu de nos conserves, elles sont souvent très salées. Enfin,n'oublions pas que le pain est très salé, alors il est possible d'opter pour le pain sans sel.



Le sucre est-il également mauvais pour mon coeur et mes artères?

Dr Patrick Serog: Il n'est pas mauvais pour le coeur et les artères à la conditon bien sûr d'en manger des quantités raisonnables. Si vous mangez de grandes quantités sucrées,  vous allez fabriquer des graisses qui vont produire les mêmes ennuis. Mais, on peut tout à fait manger un peu de sucre ou des aliments un peu sucrés sans aucun problèmes.



En modifiant mon alimentation, je ne risque pas de manquer de protéines?

Dr Patrick Serog: C'est un problème important. Quand on modifie son alimentation pour des raisons de santé, on a souvent peur et on va manger moins de protéines animales et végétales. Quand on n'y arrive pas bien, il faut essayer de compenser en augmentan la quantité de légumes secs. On peut redécouvrir les lentilles, les pois chiche, les haricots blancs et rouges. Et puis on va essayer également de garder une alternance entre oeuf, poisson, et viande, même si on a un petit moins d'appétit. Quand on diminue la quantité de sel, on peut avoir un peu moins faim.



Consommer des fibres en quantité, est-ce un bon moyen de protéger son coeur?

Dr Patrick Serog: Quand on mange des fibres, on fait baisser un peu le cholestérol, parce qu'il y a moins de cholestérol qui est absorbé. Alors effectivement, c'est par cet intermédiaire là qu'on a un effet légèrement bénéfique sur la cholestérolémie et sur le coeur également. Mais on va dire que ce n'est pas la principale action des fibres qui restent avant tout des nutriments très utiles pour notre gros intestin mais moins pour le coeur.



On dit que le chocolat est bon pour  le coeur, vérité ou légende?

Dr Patrick Serog: C'est une légende, le chocolat n'est pas spécifiquement bon pour le coeur. Il est surtout bon pour le moral et pour pouvoir supporter parfois des restrictions alimentaires. N'hésitez pas à consommer un peu de chocolat si vous en avez envie. Cela vous permettra peut être de manger moins salé.


 

Les interdits existent-il? L'alcool par exemple en est-il un?

Dr Patrick Serog: Vous pouvez boire de l'alcool mais en petite quantité, c'est un verre de vin par jour par exemple. Il faut réduire légèrement évidemment sa consommation. Les problèmes d'artères s'accompagnent souvent d'un léger surpoids qu'il faut essayer de réduire. Et bien sûr la réduction de votre consommation d'alcool vous aidera grandement à perdre un petit peu de poids.


 

Et le café, est-ce que je dois modérer ma consommation?

Dr Patrick Serog: Il y a eu beaucoup d'études sur le café. Au contraire, il semble être un très bon aliment pour le coeur quand il est utilisé à des doses raisonnables, c'est-à-dire deux ou trois cafés par jour. Cela ne pose strictement aucun problème et même les antioxydants peuvent avoir un effet salutaire pour les artères.



Cette alimentation équilibrée doit-elle être complétée par du sport?  

Dr Patrick Serog: Le sport est absolument indispensable pour les artères et le coeur. C'est un sport d'endurance à intensité moyenne surtout. C'est plutôt de l'activité physique qu'un sport. C'est par exemple du vélo, nager, ou marcher à un rythme soutenu (6 à 6,5 km/h) et cela pendant 150 minutes par semaine. Pas d'un coup et par exemple en trois fois (3 fois 50  minutes). C'est un rythme qui a montré qu'il y avait une amélioration des fonctions cardiovasculaires et une diminution des rythmes cardiovasculaires à long terme.


Propos recueillis par Bruno Martrette


Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité