Publicité

QUESTION D'ACTU

Délétion de gènes

Leucémie : le tabagisme passif augmente les risques pour l'enfant

L'exposition à la fumée de tabac provoque des suppressions de gènes chez les enfants, ce qui favorise l'apparition de leucémie.

Leucémie : le tabagisme passif augmente les risques pour l'enfant vchalup2/epictura

  • Publié 09.04.2017 à 13h12
  • |
  • |
  • |
  • |


Le tabagisme passif provoque chez les enfants des mutations génétiques impliquées dans le développement et la progression du cancer pédiatrique le plus fréquent, la leucémie aigüe lymphoblastique (LAL), rapporte une étude américaine publiée dans Cancer Research. Les enfants les plus à risque sont ceux dont les deux parents fument à la maison, mais les enfants d’anciens fumeurs ne sont pas non plus à l’abri.

Cette pathologie du sang touche environ 400 enfants de moins de 17 ans tous les ans en France. Grâce à l’évolution des traitements anti-cancéreux, la grande majorité des guérie. Le lien entre la leucémie aigüe lymphoblastique (LAL) et le tabagisme des parents est connu depuis longtemps, expliquent les chercheurs californiens mais leurs travaux sont les premiers à identifier les conséquences précises sur l’ADN des enfants.

Les chercheurs ont en effet découvert que les enfants atteints de LAL exposés à la fumée de tabac ont perdu certains gènes responsables du contrôle du cycle cellulaire et jouant un rôle dans l’immunité. Ces délétions de gènes expliqueraient pourquoi les cellules de ces enfants se multiplient à une vitesse folle et envahissent leur moelle osseuse sans que le système immunitaire ne puisse freiner, voire arrêter, le phénomène. Ils ont observé ces erreurs génétiques en étudiant des biopsies de tumeurs réalisées chez 560 enfants atteints de LAL avant leur traitement.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Un effet cumulatif

« Plus les parents fument, plus les délétions sont nombreuses chez les enfants au moment du diagnostic », a indiqué Adam de Smith, professeur assistant dans le département d’épidémiologie et de biostatistiques de l’université de Californie San Francisco. Les modifications génétiques semblent plus nombreuses en cas de tabagisme maternel au cours de la grossesse puis après la naissance. Pour 5 cigarettes supplémentaires fumées pendant la grossesse, le risque d’apparition d’une nouvelle mutation augmente de 22 %. Et si les femmes fument pendant l’allaitement, le risque augmente de 74 % pour chaque lot de 5 cigarettes.

Plus surprenant, les enfants d’anciens fumeurs sont aussi à risque de leucémie, même si les parents ont arrêté avant la conception. Fumer 5 cigarettes dans la journée accroît le risque de nouvelles délétions de 8 %. Il apparaît que la consommation antérieure du père a plus de poids que celles de la mère. « Nous avons observé un effet significatif chez les enfants de moins de 6 ans, a expliqué le Dr de Smith. Nos résultats suggèrent que le tabagisme préconceptionel du père, connue pour endommager l’ADN des spermatozoïdes, est associé à un plus grande propension de délétions dans le génome des enfants ». Les auteurs observent également que de nombreuses femmes enceintes sont exposés au tabac car leur partenaire continue de fumer à côté d'elle. 

« Les causes de cette maladies sont multifactorielles. Elle peut être induite par des mutations déjà présentes chez l’enfant, des infections, les pesticides ou une autre exposition environnementale, a souligné le Pr Joseph Wiemels. Mais en éliminant le tabac, il est probable que nous aurions moins d’enfants atteints de leucémie ».

 

 

 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité