Publicité

QUESTION D'ACTU

Aux Etats-Unis

Dosettes de lessive : les enfants exposés à des brûlures de l'oeil

Les brûlures oculaires liées aux dosettes de lessive se sont multipliées par 30 en quatre ans aux Etats-Unis. Les enfants sont les premières victimes de ces produits.

Dosettes de lessive : les enfants exposés à des brûlures de l'oeil Pat Sullivan/AP/SIPA

  • Publié 18.02.2017 à 18h45
  • |
  • |
  • |
  • |


Petits et puissants… surtout pour les yeux. Les accidents de lessive explosent aux Etats-Unis. La faute aux berlingots ultra-concentrés aux airs de bonbon qui attirent particulièrement les jeunes enfants. Résultat : aux Etats-Unis, les brûlures oculaires ont été multipliées par trente en seulement 4 ans. Une équipe de l’Université Johns-Hopkins (Etats-Unis) tire la sonnette d’alarme dans le JAMA Ophtalmology.

Une accélération marquée

La progression constatée par les chercheurs américains est alarmante. En 2011, aucun enfant n’a été admis aux urgences à cause de l’explosion d’une capsule de lessive liquide. L’année suivante, 12 garçons de 3-4 ans passent par ce service avec des lésions aux yeux. En 2015, ce sont 480 bambins qui se rendent à l’hôpital. En tête des diagnostics, des brûlures causées par les produits chimiques contenus dans la lessive, mais aussi des conjonctivites.


Preuve supplémentaire de cette accélération, l’évolution des brûlures chimiques aux yeux. Elles représentaient 0,8 % de l’ensemble des brûlures oculaires au début de l’étude. Aujourd’hui, un quart des patients sont concernés.

Si les yeux sont touchés, ça n’est pas par hasard. Les enveloppes des berlingots sont très fragiles. Pressées trop fort, elles peuvent exploser et envoyer des projections dans ces organes. La capsule peut aussi se dissoudre dans les mains. Porter celles-ci aux yeux est un geste fréquent chez les jeunes enfants.

Le rôle clé des avertissements

Les conclusions des auteurs sont simples. Au vu de ces résultats, les parents doivent se montrer plus attentifs. Car la quasi-totalité des incidents surviennent au domicile familial. Ranger les emballages hors de portée des enfants et dans des placards fermés est un conseil de base, désormais inscrit sur les boîtes.

Mais les chercheurs interpellent aussi les fabricants de lessive : ceux-ci auraient tout intérêt à rendre les emballages moins tentateurs « tout en améliorant leur solidité et leur durabilité ». C’est aussi l’avis des Centres antipoison, qui ont consacré une étude complète à ces dosettes de lessive concentrées. Message visiblement reçu, puisque certaines marques ont pris le pli, en améliorant les messages d’avertissement.

« Des mesures préventives ont été élaborées pour l’amélioration des emballages : boîtes opaques, sécurisation de la fermeture, confirment les Centres antipoison. D’autres mesures simples peuvent être proposées pour prévenir l’exposition : pictogramme de danger et information claires sur les étiquettes incitant les familles à conserver des produits hors de la vue et de la portée des jeunes enfants. » D’autres marques vont jusqu’à diffuser des publicités ciblées sur les jeunes parents.



La France aussi touchée

Ces précautions sont d’autant plus nécessaires que les explosions de dosette peuvent avoir des conséquences plus larges. La lessive concentrée peut provoquer des difficultés respiratoires, des vomissements répétés ou des nausées mais aussi des brûlures oculaires ou cutanées, selon la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF). Ce service de l’Etat a récemment alerté les familles sur ces risques. En France, le nombre d’ingurgitations accidentelles de lessive liquide est passé de 500 à 5 000 entre 2009 et 2014.


Source : Centres antipoison

Sans surprise, les jeunes enfants sont de loin les plus touchés. En tête des symptômes, des manifestations digestives (48 %) suivies de problèmes oculaires (13 %). Cette explosion des incidents, les Centres antipoison l’associent à une hausse des ventes. Elle est loin d’être anodine : les symptômes liés aux dosettes concentrées sont souvent plus graves que ceux liés aux lessives classiques, particulièrement lorsqu’ils touchent les yeux.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Laver immédiatement et à grande eau

Les yeux des enfants sont soumis à rude épreuve face aux doses ultra-concentrées de lessive contenues dans les berlingots. Comment éviter que les dégâts ne soient durables ? Pourquoidocteur a posé la question au secrétaire général du Syndicat national des ophtalmologues français (SNOF).

Qu'est-ce qui cause ces brûlures oculaires ?

Dr Lionel Leroy : Ces produits sont composés de dosettes hydrosolubles, qui fondent au contact de l’eau. Le plus souvent, les enfants jeunes les portent à la bouche, et l’enveloppe fond sous l’effet de la salive. Cela entraîne des projections secondaires au niveau des yeux. Le produit a un pH basique, les produits sont alcalins. Les atteintes touchent la cornée et la conjonctive, ce qui provoque des brûlures.

Comment les parents doivent-ils agir ?

Dr Lionel Leroy : La conduite à tenir passe par un lavage à grande eau immédiat, parce qu’à moyen et long terme les brûlures par base sont plus dangereuses pour l’œil que les produits légèrement acides. Il faut donc laver avec de l’eau tiède, au moins 10 à 15 minutes. Ensuite, il est obligatoire d’aller voir un ophtalmologue dans un centre d’urgences.

Quelles conséquences peuvent survenir ?

Lionel Leroy : Selon l’importance de la projection, les cellules épithéliales de la surface de la conjonctive et la cornée peuvent être touchées. Si la brûlure est totale, cela détruit aussi les cellules souches de la limbe, ce qui empêche la régénération des tissus. Cela entraîne un ulcère chronique de la cornée et il faut différents traitements pour recouvrir la cornée. S’il n’y a plus du tout de cellules souches limbiques, il faut envisager une greffe, qui se pratique très bien actuellement.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité