Publicité

QUESTION D'ACTU

Anniversaire, retour de vacances...

Les dentistes dénoncent la "culture du gâteau" au travail

Les dentistes britanniques lancent la chasse au sucre sur le lieu de travail. Ils recommandent d'éviter les tentations sucrées, pour la ligne comme la santé des dents.

Les dentistes dénoncent la \ bst2012/epictura

  • Publié 06.01.2017 à 16h49
  • |
  • |
  • |
  • |


Un retour de vacances, un anniversaire… Les occasions de célébrer autour d’un gâteau ou de quelques douceurs sont nombreuses pour les gourmands. La faculté de chirurgie dentaire du Royaume-Uni a décidé de mettre le holà : les sucreries sur le lieu de travail alimentent furieusement l’épidémie d’obésité. Dans un rapport, repéré par Slate, ils livrent de précieux conseils pour améliorer les comportements en milieu professionnel.

Sur le principe, les travailleurs britanniques sont plutôt d’accord avec les dentistes. 40 % d’entre eux ont pris la résolution de perdre du poids, un quart de manger plus sainement. Un vœu pieux qui n’est pas toujours suivi d’actions. Dans le pays, deux tiers de la population présente une surcharge pondérale.

L’exemple de Google

En ce début d’année, la faculté de chirurgie dentaire – rattachée au Collège royal des chirurgiens – a décidé de donner un coup de pouce aux volontaires. Un espace est à cibler en priorité, à leurs yeux : le bureau. Car les tentations sont parfois nombreuses, souligne le Pr Nigel Hunt, doyen de la faculté. « Les responsables veulent récompenser leurs employés pour leurs efforts, les collègues veulent célébrer des occasions spéciales, ils veulent rapporter un cadeau de vacances », énumère-t-il. Des douceurs qui ne sont pas toujours bonnes pour la santé.

C’est ni plus ni moins un changement de culture qui doit être impulsé, selon les dentistes. Ils veulent mettre fin à la « culture du gâteau » en milieu professionnel. Car elle ne favorise pas seulement l'obésité. Elle est aussi particulièrement délétère à la santé de nos chères quenottes. A ce titre, ils citent en exemple le géant du web, Google. La firme de Moutain-View (Etats-Unis) a placé les sucreries dans des emballages opaques et à une distance difficile d’accès, et propose des portions de plus petite taille. Des mesures efficaces puisqu’elles ont réduit les apports caloriques et sucrés chez les employés du groupe américain.

Fini le grignotage

De ce modèle, les dentistes tirent cinq grandes recommandations à destination des employés. Elles commencent comme chez Google, par la substitution des biscuits par des alternatives moins riches et une réduction de la taille des portions. Mais la faculté suggère aussi des mesures simples qui relèvent de l’hygiène de vie : concentrer les apports sucrés à l’heure du déjeuner, ne pas grignoter… et même développer un « calendrier du sucre ». En cas d’anniversaires multiples, par exemple, les rassembler en une seule célébration est une bonne idée.

Les employeurs peuvent aider eux aussi, en privilégiant les fruits et noix, ou en revoyant le contenu des distributeurs automatiques. L’infrastructure elle-même joue un rôle : si les aliments sont visibles, ils seront plus rapidement dévorés. Mieux vaut donc soigneusement ranger les petites douceurs si l’on souhaite garder la ligne et sauver ses dents.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité