Publicité

QUESTION D'ACTU

Santé Publique France

Grippe : les hospitalisations touchent les seniors

Un demi million de Français a consulté le médecin à cause de la grippe. En trois semaines seulement, l’épidémie connaît une forte progression, chez les seniors en particulier.

Grippe : les hospitalisations touchent les seniors Jeanette.Dietl/epictura

  • Publié 04.01.2017 à 22h46
  • |
  • |
  • |
  • |


L’épidémie s’est propagée à la vitesse de l’éclair. En seulement trois semaines, la grippe saisonnière a poussé 578 000 personnes à consulter leur médecin. Dans son bulletin épidémiologique, Santé Publique France souligne que le virus touche les personnes âgées et les autres populations à risque de manière disproportionnée.

Trois régions paient le prix fort de cette épidémie précoce : Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne-Franche-Comté et Provence-Alpes-Côte-D’azur (PACA). La première connaît notamment une mortalité plus élevée que les années précédentes. » On a l’impression que cette épidémie n’a pas pris la même ampleur partout en France », confiait récemment le Pr Bruno Lina, responsable du Centre national de référence de la grippe à Lyon (Rhône-Alpes), à Pourquoidocteur. C’est cependant tout le territoire qui est touché.


Source : Santé Publique France

Plus virulente

Cette épidémie n’est pas seulement particulière du point de vue du calendrier. Elle est aussi plus virulente qu’à l’ordinaire. Les autorités sanitaires recensent déjà 22 décès et 381 cas graves. S’y ajoutent plus de 1 000 hospitalisées en raison de complications de l’infection. « Les hospitalisations pour grippe concernent particulièrement les personnes âgées », souligne Santé Publique France. De fait, les plus de 65 ans représentent 70 % des lits occupés à cause de l’épidémie.

Les établissements accueillant des personnes âgées sont, par ailleurs, plus touchés qu’à l’accoutumée : 169 foyers collectifs ont été signalés aux autorités. Là encore, la région Auvergne-Rhône-Alpes est affectée de manière disproportionnée. En cause : la nature même de l’épidémie. Le virus H3N2, qui circule dans l’immense majorité des cas, infecte principalement les seniors et les jeunes enfants. Or, « on sait qu’en EHPAD, 10 % des patients infectés par ce virus décèderont », selon Bruno Lina.

S’il est trop tard pour se vacciner, les mesures dites barrière restent utiles. Se laver régulièrement les mains, porter des masques en présence d’un malade et se moucher dans des mouchoirs à usage unique sont autant de méthodes qui limitent la propagation du virus.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité