Publicité

QUESTION D'ACTU

Infarctus, troubles du rythme...

L'abus d'alcool est aussi néfaste pour le coeur que le tabac

La consommation excessive d'alcool double le risque d'infarctus et d'insuffisance cardiaque. Autant que le tabagisme ou le diabète. 

L'abus d'alcool est aussi néfaste pour le coeur que le tabac olgasweet/epictura

  • Publié 03.01.2017 à 07h25
  • |
  • |
  • |
  • |


L’abus d’alcool fait flancher le cœur. Tout comme le tabac, le diabète, l’obésité ou encore l’hypertension artérielle, la consommation excessive de boissons alcoolisées augmente les risques de fibrillation atriale, d’infarctus du myocarde et d’insuffisance cardiaque, rapporte une étude parue dans le Journal of the American College of Cardiology.

Avec plus de 140 000 décès chaque année, les maladies cardiovasculaires sont la deuxième cause de décès en France. La cigarette, la mauvaise alimentation ou encore la sédentarité sont les principaux ennemis de la santé cardiovasculaire. Ce serait presque oublier les méfaits liés à l’alcool. « Nous avons découvert que même si vous ne présentez pas de facteurs de risques aux maladies cardiovasculaires, l’abus d’alcool augmente toujours les risques de pathologies », indique le Dr Gregory Marcus, cardiologue à l’université de Californie à San Francisco (Etats-Unis).

Pour aboutir à ces conclusions, les chercheurs ont épluché les dossiers médicaux de près de 15 millions de patients de plus de 21 ans opérés en urgence ou hospitalisés entre 2005 et 2009 en Californie. Parmi ceux-ci, quelque 268 000 présentaient une consommation abusive d’alcool.


Deux fois plus de risque cardiaque

Les scientifiques ont alors calculé que cet abus est associé à un risque multiplié par 2 de fibrillation auriculaire, un risque de crise cardiaque multiplié par 1,4 et un risque d’insuffisance cardiaque 2,3 fois plus important. Des augmentations similaires à celles observées avec le diabète ou l’obésité, soulignent les auteurs.

L’étude suggère alors qu’éviter l’abus d’alcool permettrait d’éviter 73 000 cas de fibrillation atriale, 34 000 crises cardiaques et 91 000 cas d'insuffisance cardiaque seulement aux Etats-Unis. « Nous espérons que ces résultats pourront tempérer l’enthousiasme des gros buveurs et mettra fin à l’idée que boire de l’alcool peut être bon pour le cœur. Ces travaux montrent clairement le contraire », souligne le Dr Marcus.

Des études précédentes ont également montré que la consommation modérée d’alcool peut nuire à la santé cardiovasculaire. Un verre par jour pour les femmes ou deux verres pour les hommes doublerait le risque de crise cardiaque et d’accident vasculaire cérébral (AVC) dans les heures qui suivent l’ingestion.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité