Publicité

QUESTION D'ACTU

Sondage auprès de 1 500 personnes

Obésité : 6 Américains sur 10 doutent de la chirurgie

Ils veulent perdre du poids mais n’utilisent pas les bons remèdes. 78 % des Américains pensent, à tort, que le sport et le régime sont les meilleurs moyens pour maigrir durablement.

Obésité : 6 Américains sur 10 doutent de la chirurgie ruigsantos/epictura

  • Publié 02.11.2016 à 12h25
  • |
  • |
  • |
  • |


Les Américains sont lucides. Pour 80 % d’entre eux, l’obésité est un problème de santé majeur. La surcharge pondérale suscite donc autant de craintes que le cancer. C’est en tout cas ce qui ressort d’un sondage réalisé par la Société américaine de chirurgie métabolique et bariatrique (ASMBS), présenté à l’occasion de la semaine de l’obésité. Réalisé auprès de 1 500 adultes, il montre que les idées reçues ont encore la vie dure. Mais à l’heure où un tiers de la population américaine est obèse, le principe de réalité prime de plus en plus.

Les campagnes d’information ont visiblement payé : l’obésité est placée en tête des maladies qui inquiètent, aux côtés du cancer. Suivent le diabète et les maladies cardiovasculaires. 72 % des sondés estiment que ce sont des problèmes majeurs pour la santé du pays. Preuve que la lucidité gagne du terrain, la quasi-totalité des personnes affirme que l’obésité est en soi problématique. Elle accroît le risque de décès prématuré même en l’absence de pathologies associées, estiment les Américains. De fait, presque trois millions de morts sont associées chaque année à l'excès de poids.

Des idées tenaces

Les habitants du Nouveau continent « comprennent les risques de l’obésité mieux que jamais, estime Raul Rosenthal, président de l’ASMBS. Mais ils conservent des idées reçues sur les causes de la maladie, l’efficacité des différents traitements et l’importance d’inclure la communauté médicale dans leur suivi. » En effet, la moitié des sondés obèses ont déclaré souffrir de deux maladies chroniques ou plus. Mais 22 % d’entre eux estiment que leur santé est bonne.

Plus inquiétant : un tiers des personnes en surpoids n’ont jamais évoqué leur surcharge pondérale avec un professionnel de santé. La perception qu’ils ont de leur maladie entre sans doute en cause. Car pour 78 % des sondés, de bonnes habitudes alimentaires et de l’exercice physique sont les seules solutions qui mènent à une perte de poids sur le long terme. « C’est une composante importante mais, prise à part, c’est probablement l’option la moins efficace pour les personnes obèses », contredit John Morton, directeur du service de chirurgie bariatrique à l’école de médecine de l’université Stanford (Etats-Unis). Les modifications ne prennent pas assez souvent compte des modifications qui surviennent dans l'organisme, ce qui explique les nombreuses rechutes.

Des régimes sans succès

Nombreux sont aussi ceux qui ne croient pas aux effets de la chirurgie bariatrique ou des traitements médicamenteux. Ils sont respectivement 60 % et 25 % à affirmer que l’hygiène de vie est plus efficace sur le long terme. Là encore, John Morton y voit une vision caricaturale des choses. « C’est une réponse trop simple à cette maladie complexe qu’est l’obésité. Nous avons un large spectre de traitements et la plupart sont sous-utilisés parce qu’ils souffrent d’une mauvaise perception ou d’une mauvaise compréhension », déplore-t-il.

Ces idées préconçues ont un réel impact sur la réussite des tentatives. Parmi les sondés obèses, 60 % tentent de perdre des kilos. Souvent sans succès. Presque tous ont déjà essayé d’y parvenir par le passé, pour certains à plus de 20 reprises.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité