Publicité

QUESTION D'ACTU

Entérovirus D68

Royaume-Uni : un virus similaire à la polio circule

Un virus semblable à la polio resurgit au Royaume-Uni. Depuis le début de l'année, 38 cas ont été repérés. La plupart concernent des enfants. Aucun traitement n'existe.

Royaume-Uni : un virus similaire à la polio circule mrsiraphol/epictura

  • Publié 20.10.2016 à 13h19
  • |
  • |
  • |
  • |


La poliomyélite a peut-être disparu des pays développés mais son successeur circule librement. Aux Etats-Unis, un mystérieux virus provoque des symptômes similaires à cette maladie infectieuse. L’entérovirus D68 a depuis traversé l’Atlantique. C’est désormais le Royaume-Uni qui observe une hausse du nombre de cas. En l’absence de traitement ou de vaccin efficace, le pays s’affole. Par rapport à 2015, les infections par l’entérovirus D68 ont plus que doublé. L’inquiétude est justifiée. Le virus touche principalement les jeunes enfants.

Des cas sporadiques

L’année 2016 n’est pas finie et déjà, les autorités sanitaires rapportent 38 cas confirmés, contre 14 sur la même période l'an passé. Bon nombre de ces patients sont des enfants. En effet, leur système immunitaire n’est pas capable de lutter contre ce virus qui provoque une paralysie musculaire transitoire. Quatre malades ont même dû être hospitalisés. Deux d’entre eux résident en Ecosse, dans la région d’Edimbourg. Le service public enquête en ce moment sur un possible foyer épidémique.

L’entérovirus D68 circule de mieux en mieux sur le sol britannique. Pour le moment, il se contente de surgissements sporadiques dans la population. Mais Public Health England a publié ce 14 octobre une évaluation des risques. La probabilité que le virus soit présent sans être détecté est « modérée » selon l’agence sanitaire. Chez les adultes, les symptômes se limitent le plus souvent à ceux d’une grippe ou d’un rhume carabiné.

14 décès en 2014

Prudent, Public Health England recommande donc plusieurs mesures préventives à la population. Les Britanniques sont invités à se couvrir la bouche et le nez s’ils sont pris de toux ou d’éternuement, à se laver les mains régulièrement. Les contacts avec des personnes présentant des symptômes suspects devraient aussi être limités. Ces mesures peuvent sembler excessives mais la menace est réelle. Depuis l’épidémie américaine, les nouvelles infections ont radicalement augmenté. Elles sont passées de deux à trois par an à une cinquantaine en 2014.

2014, c’est aussi l’année de la plus forte épidémie aux Etats-Unis. Elle a tué 14 personnes et infecté 1 150 autres en l’espace de six mois. Les conséquences, elles, seront plus durables. Comme la polio, cet entérovirus affecte la capacité des enfants à marcher.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité