Publicité

QUESTION D'ACTU

Bras robotique

Implant cérébral : un tétraplégique retrouve le sens du toucher

Grâce un implant cérébral, un tétraplégique a retrouvé le sens du toucher de sa main droite. Des sensations également suscitées avec un bras robotique contrôlé par son cerveau. 

Implant cérébral : un tétraplégique retrouve le sens du toucher UPMC/Pitt Health Sciences Media Relations OR UPMC/Pitt Health Sciences

  • Publié 17.10.2016 à 18h59
  • |
  • |
  • |
  • |


Dix ans après un accident qui l’a laissé paralysé, un Américain a retrouvé la sensation du toucher grâce à un bras robotique contrôlé par un implant cérébral. Une prouesse scientifique et technologique présentée dans la revue Science Translational Medicine.

Nathan Copeland, 28 ans, est le premier patient tétraplégique à avoir bénéficier de ce système, encore à l’essai, développé par une équipe de recherche de l’université de Pittsburgh. Le jeune homme a été opéré au printemps dernier pour placer 4 microélectrodes, plus petites qu’un bouton de chemise, dans les régions cérébrales chargées de la sensation du toucher pour chacun de ses doigts et la paume de sa main droite.

En stimulant directement ces zones cérébrales, les informations électriques n’ont plus besoin de passer par la colonne vertébrale pour susciter le toucher. Les stimulations électriques réveillent les capacités perdues des patients. « J’arrive à ressentir des choses avec tous mes doigts, c’est une sensation vraiment bizarre, confie-t-il un mois après l’intervention. Parfois c’est une sensation électrique et parfois c’est une pression. Mais la plupart du temps j’arrive à définir avec précision ce que je ressens ».


Un toucher retrouvé plus de 6 mois

Après plusieurs expériences, le jeune homme arrive même à différencier les objets froids ou chauds. Juste avec sa main, il réussit à décrire dans 93 % des cas ce qu’il touche. Et lorsqu’il utilise le bras robotique les yeux fermés, il arrive à identifier le doigt stimulé plus de 8 fois sur 10. Une sensation du toucher restaurée pendant près de 6 mois.

« Le résultat le plus important de cette étude est que la microstimulation du cortex sensorielle peut générer une sensation naturelle plutôt que des picotements, e réjouit le Pr Andrew Schwartz du département de neurologie de l’école de médecine de l’université de Pittsburgh. En outre, cette stimulation est sans danger, et les sensations suscitées durent plusieurs mois ».


Améliorer les prothèses

Au vu de ces résultats, les auteurs assurent que la stimulation électrique du cerveau peut rétablir un sens du toucher chez les personnes paralysés et éventuellement chez les personnes amputées. Une nouvelle dimension cruciale pour les concepteurs de prothèses dirigés par le cerveau. De fait, lorsque nous bougeons nos bras, nous prenons en compte l’environnement autour de nous et nous nous adaptons aux objets pris en main. C’est notamment, ce qui nous permet de fermer doucement les doigts autour d’une chips pour ne pas la briser et tenir fermement un verre pour éviter qu’il ne glisse.

« L’objectif ultime de ces travaux est de créer un système capable de bouger et sentir comme un bras naturel le fait, conclut le Dr Robert Gaunt, responsable de l’étude. Nous avons encore un long chemin pour y arriver, mais c’est un très bon début ».

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité