Publicité

QUESTION D'ACTU

Nouvelle piste thérapeutique

Cancer: les tumeurs se nourrissent de lipides

Les cellules cancéreuses puisent leur énergie dans les lipides, selon une étude qui modifie la perception de l’évolution des cancers.

Cancer: les  tumeurs se nourrissent de lipides jscreationzs/epictura

  • Publié 13.08.2016 à 17h21
  • |
  • |
  • |
  • |


C’est une découverte de taille dans le domaine de l’oncologie que vient d’annoncer l’Université de Louvain (Belgique). Pour survivre et se développer, les cellules cancéreuses se nourriraient de lipides, selon des résultats publiés dans la revue Cell Metabolism. Une étude qui pourrait modifier notre approche par rapport à l’évolution des cancers, mais aussi ouvrir la voie à des pistes thérapeutiques inexplorées à ce jour.

Acidité des tumeurs

« Les cellules cancéreuses dévoilent une fragilité métabolique : plus une tumeur grandit, plus elle s’acidifie, plus elle devient dépendante des lipides comme source énergétique », expliquent les auteurs dans un communiqué de l’Université. Jusqu’ici, on savait que les cellules cancéreuses se développaient en puisant leur énergie du glucose, dont elles sont très avides. Cela est vrai, expliquent les chercheurs, mais incomplet.

En fait, cette consommation intense de glucose génère une acidité tumorale très élevée (les tumeurs 10 fois plus acides que les tissus sains), ce qui modifie profondément le métabolisme de ces cellules cancéreuses. Les chercheurs montrent ainsi comment une même cellule cancéreuse peut capter des lipides disponibles dans son environnement pour en extraire l’énergie et simultanément en fabriquer.

Un dérèglement

« Il s’agit d’un dérèglement spécifique au cancer puisque dans les cellules des tissus sains, des systèmes de contrôle empêchent ce processus afin d’éviter qu’une cellule ne consomme les lipides qu’elle a elle-même produits », précisent les auteurs, qui ont mené leurs observations in vitro sur des cellules plongées en conditions d’acidose (acidité ambiante des tumeurs).

En situation d’acidose, ce système de contrôle est donc inactivé dans les tumeurs, ce qui rend possible la synthèse de nouveaux lipides et la production concomitante d'énergie. « Cette anomalie métabolique contribue largement à la croissance débridée des cellules cancéreuses ».

Nouvelle piste thérapeutique

Cette découverte ouvre la voie à des traitements visant à bloquer l’utilisation exacerbée des lipides par les cellules cancéreuses. Dans leur article, les chercheurs montrent que de tels composés capables d’interférer avec la capture et la synthèse des lipides bloquent la croissance des tumeurs chez la souris.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité