Publicité

QUESTION D'ACTU

Prévention

Sexualité : cannabis et alcool n'influencent pas les comportements de la même manière

Les substances psychoactives ont un effet sur la sexualité des consommateurs. Mais alcool et cannabis n'agissent pas sur les mêmes facteurs.

Sexualité : cannabis et alcool n'influencent pas les comportements de la même manière photographee.eu/epictura

  • Publié 09.08.2016 à 15h13
  • |
  • |
  • |
  • |


Le cannabis à usage récréatif a beau être interdit dans de nombreux pays, il n’en est pas moins consommé. Avec l’alcool, c’est l’une des substances à effets psychoactifs les plus plébiscitées. Dans une étude parue dans Archives sur le comportement sexuel, des chercheurs de l’université de New York se sont intéressés à l’influence de ces deux produits sur la sexualité des adultes. Ils ont interrogé 12 hommes et 12 femmes hétérosexuels et séronégatifs qui avaient récemment consommé du cannabis avant une relation sexuelle. L’occasion de découvrir que cette drogue n’influe pas sur les mêmes éléments que l’alcool, et d’adapter la prévention.

Les situations sociales qui mènent à la consommation de l’une ou l’autre des substances diffèrent. Alors que l’alcool s’invite le plus souvent dans des lieux de rencontres extérieurs, des espaces sociaux partagés, le cannabis est davantage utilisé dans des espaces plus intimes et des lieux privés. Le cannabis est généralement consommé avec des personnes que l’on connaît déjà, tandis que l'alcool  favorise les rencontres de nouvelles personnes. Dans un cas, les gestes et rapprochements sexuels sont plus courants, tandis que dans l’autre, le nombre de partenaires potentiels augmente. Le choix de ce dernier peut aussi être « guidé » par la substance consommée.  L’alcool mène vers des partenaires plus « atypiques » tandis que le cannabis peut avoir des effets ambivalents. Il rend le consommateur plus exigeant dans son choix, ou au contraire il baisse les normes habituelles d’une personne.

 

Mieux orienter la prévention

Si ces deux substances favorisent les rencontres et la proximité sexuelle, c’est aussi parce qu’elles agissent sur le psychisme et la perception de soi. Peu importe le produit, les consommateurs se trouvent davantage attirants. Les buveurs d’alcool font également preuve de plus d’audace et de sociabilité que lorsqu’ils sont sobres.  Les fumeurs de joints, quant à eux, mettent plus de côté leurs inhibitions naturelles.
Attention toutefois aux déconvenues : de telles substances agissent sur les fonctions sexuelles. Les hommes alcoolisés rapportent une probabilité plus importante d’impuissance. Pour les femmes, c’est le cannabis qui se fait remarquer en provoquant la sécheresse vaginale. Les deux produits encouragent aussi les comportements à risque, comme les relations non protégées. De quoi favoriser les regrets après le rapport sexuel, qui se font plus amers pour les buveurs. Moins de satisfaction sexuelle également pour les partenaires alcoolisés. Toutefois le cannabis n’est pas en reste : il contribue à un sentiment d’anxiété et de méfiance dans les situations familières.

Toutes ces données aident les chercheurs à mieux connaître les habitudes des utilisateurs, et pourraient permettre de réduire les comportements à risques. « Nous devons continuer les recherches sur les comportements sexuels afin de nous assurer que la prévention auprès des usagers et potentiels usagers est adaptée et qu’ils sont conscients des effets sexuels de ces substances », souligne le docteur Joseph Palamar de l’université de New York. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité