Publicité

QUESTION D'ACTU

Chez un enfant atteint de leucémie

Italie : découverte d'une super-bactérie résistante à tous les antibiotiques

Un nouveau gène de résistance à la colistine a été découvert dans une bactérie responsable de pneumonies très virulentes, voire mortelles, appelée Klebsiella pneumoniae.  

Italie :  découverte d'une super-bactérie résistante à tous les antibiotiques ggw1962/epictura

  • Publié 13.07.2016 à 17h53
  • |
  • |
  • |
  • |


Une nouvelle souche bactérienne résistante à l’antibiotique de dernier recours, la colistine, a été découverte chez un enfant atteint d’une leucémie, selon une étude publiée ce lundi dans la revue scientifique Antimicrobial Agents and Chemotherapy.

Cette découverte de l’unité de virologie et de microbiologie clinique de l’hôpital universitaire Careggi (Florence, Italie) est d’autant plus inquiétante qu’elle concerne une entérobactérie responsable de pneumonies très virulentes, voire mortelles, appelée Klebsiella pneumoniae.

Les infectiologues ont détecté cet agent pathogène après avoir tenté plusieurs combinaisons d’antibiotiques chez le jeune patient hospitalisé pour un cancer du sang. Mis en échec par la bactérie, les spécialistes ont analysé son génome pour déterminer quel antibiotique utilisé. Ils ont alors identifié un nouveau variant génétique impliqué dans la résistance à la colistine, le médicament utilisé lorsque tous les autres se sont avérés inefficaces. Les chercheurs ont nommé ce nouveau gène de résistance mcr-2.

Une résistance transmise par une autre bactérie

Les chercheurs soulignent que l’enfant n’a jamais pris de la colistine. Ainsi, ce n’est pas sa consommation d’antibiotique qui a pu favoriser l’émergence de cette nouvelle résistance. Ils supposent donc que cette propriété a été transmise à Klebsiella pneumoniae par une autre bactérie porteuse du gène mcr-2.

C’est la première fois que cette souche bactérienne présente une résistance à la colistine. En revanche, d’autres populations de bactéries comme Escherichia coli sont d’ores et déjà porteuses du gène mcr-1 conférant lui aussi une résistance à cet antibiotique. Découvert fin 2015 en Chine, il s’est rapidement répandu en Europe, Afrique, Amérique du Sud et Canada, causant des infections chez l'homme. Les Etats-Unis l’ont détecté pour la première fois chez deux patients en mai et juin derniers.

Dix millions de morts en 2050

L’émergence de cette nouvelle souche bactérienne est « particulièrement préoccupante pour le développement de futur antibiothérapie », souligne Gian Maria Rossolini. Une menace déjà brandie par de nombreux experts et autorités de santé. En 2050, quelques 10 millions de décès pourraient être attribués à l’antibiorésistance, avançait Jim O’Neill, économiste anglais dans un rapport commandé par le gouvernement britannique.

Pour continuer à bénéficier des ces médicaments, les spécialistes sont unanimes : il faut mettre fin à l’usage massif des antibiotiques, notamment lorsqu’ils sont inutiles. Le développement de nouvelles molécules est aussi un volet indispensable, mais pour le moment, aucune n’est jugée assez efficace contre ces super bactéries multi-résistantes.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité