Publicité

QUESTION D'ACTU

Grippe

Virus : les enfants sont des proies faciles

Les systèmes immunitaires des enfants sont immatures, et c’est la raison pour laquelle ils sont si souvent malades, d’après une étude américaine.

Virus : les enfants sont des proies faciles zurijeta/epictura

  • Publié 02.07.2016 à 15h17
  • |
  • |
  • |
  • |


Les parents s’en rendent vite compte : les épidémies familiales sont souvent véhiculées par les enfants. La faute à l’école, lieu de vie et de transmission privilégié des bactéries et des virus ? Pas forcément, estiment des chercheurs de l’université de l’Iowa. Dans un article publié dans le revue Journal of Leukocyte Biology, ils ont montré que le système immunitaire des plus jeunes n’était pas aussi efficace que celui des adultes, et qu’il serait le principal responsable de leur vulnérabilité.

En menant des expériences sur des souris âgées respectivement de trois et de huit à dix semaines, ils ont identifié la faiblesse de l’immunité des premières. Exposées à la grippe, les lymphocytes T des plus jeunes secrétaient un antiviral, l’interféron gamma, en plus faibles quantités que leurs homologues plus âgés.

Ces cellules, base de la production d’anticorps et donc de la réponse immunitaire, meurent en plus grandes quantités. Elles sont alors moins efficaces pour éliminer les virus des poumons des organismes infectés, et la maladie se prolonge.

Adapter les vaccins

« Ces nouvelles informations sont importantes, car elles montrent que les mécanismes de l’immunité opèrent différemment chez les jeunes, explique le Dr John Wherry, éditeur du Journal of Leukocyte Biology. Les difficultés qu’ils éprouvent à éliminer les virus se répercutent sur la durée des infections, et donc sur la facilité qu’ils ont à les transmettre à de nouveaux hôtes. »

Grâce à ces nouvelles découvertes, les chercheurs espèrent comprendre les mécanismes qui pourraient aider à soutenir les systèmes immunitaires face aux infections courantes, et cela en fonction de l’âge des patients. « Nous pouvons aussi envisager de nouvelles approches pour les vaccins actuels, puisque les systèmes immunitaires des adultes et des enfants ne réagissent pas de la même manière », ajoute le Dr David Verhoeven, chercheur à l’université de l’Iowa et responsable de l’étude.

En attendant, les recommandations habituelles sont toujours d’actualité : en période épidémique, mieux vaut conseiller à ses enfants de se laver les mains régulièrement et d’éviter les contacts physiques avec leurs camarades de classe.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité