Publicité

QUESTION D'ACTU

Comportement sur la route

Alcool au volant : les Français sont les cancres de l'UE

D'après une étude européenne sur les comportements au volant, ce sont les Français qui font office de mauvais élèves en matière de l'alcool et de drogue.   

Alcool au volant : les Français sont les cancres de l'UE ArenaCreative/epictura

  • Publié 21.06.2016 à 16h12
  • |
  • |
  • |
  • |


Au cours des 30 derniers jours, un Français sur cinq a repris le volant après avoir dépassé la limite légale en matière d'alcool. C'est ce que montre une étude de l'European Survey of Road user's safety Attitudes (ESRA), un projet européen visant à collecter, comparer et analyser les données de conducteurs des 17 pays membres. Ce rapport montre en quoi les Français font figure de mauvais élèves en matière d'alcool et de drogues au volant.

Des comportements à risque moins courants chez les femmes

Initiée par l'Institut Belge pour la Sécurité Routière (IBSR), l'étude de l'ESRA a été faite en juin 2015 sur environ 17 000 usagers de la route, dont 11 000 réguliers. Le rapport montre que sur l'ensemble des pays concernés, les personnes acceptent plus facilement de laisser leurs amis conduire quand elles ont bu que de conduire elles-mêmes lorsqu'elles ont dépassé la limite légale. Ce comportement est en revanche nettement moins courant chez les femmes, et plus rare après 55 ans et que chez les plus jeunes (18-34 ans). Dans ce classement des comportements, la Finlande apparaît comme première de la classe, mais la France fait, elle, figure de mauvaise élève. 

En effet, les Français sont les premiers, à 5,3 %, à accepter de conduire quand ils pensent avoir bu trop d'alcool, alors que les Finlandais sont en bas du classement avec 0,6 %. En matière de stupéfiants, 16 % des Français avouent avoir déjà conduit sous l'emprise de substances, c'est un peu plus que les Anglais (13 %) et les Espagnols (12 %). En moyenne, un Européen sur dix déclare avoir conduit au moins une fois dans l'année écoulée après avoir consommé une drogue.

En France, environ 8 personnes sur 10 pensent que conduire sous influence de substances psychoactives augmente sérieusement les risques d'accidents de la route, et que sous influence d'alcool, il est plus difficile de réagir lors d'une situation dangereuse. En Finlande, c'est en moyenne 96 % des conducteurs qui le pensent. 

Des Belges qui suivent de près les Français

Mais en matière de conduite sous influence d'alcool, nos voisins les Belges ne sont pas en reste. Quatre Français et Belges sur dix ont déclaré avoir consommé au moins une fois de l'alcool au cours de l'année avant de conduire. Plus grave, 22 % des Français et 18 % des Belges avouent avoir conduit au moins une fois avec un taux d'alcoolémie au-delà de la limite légale au cours du mois dernier. La moyenne européenne est de 12 %. 

La consommation médicamenteuse est aussi problématique dans l'hexagone. Un tiers des Français interrogés ont déclaré, au cours de l'année, avoir conduit sous l'influence de médicaments qui ont pu altérer leurs facultés de conduite. 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité