Publicité

QUESTION D'ACTU

Pour les enfants de 3 à 14 ans

Amyotrophie : des Espagnols créent le 1er exosquelette

Une startup a développé le 1er exosquelette pour les enfants atteints d’amyotrophie spinale. L’objectif : les aider à marcher, et leur éviter de développer une sclérose définitive. 

Amyotrophie : des Espagnols créent le 1er exosquelette

  • Publié 09.06.2016 à 13h31
  • |
  • |
  • |
  • |


Les amyotrophies spinales sont des maladies rares, d'origine génétique. Elles touchent les cellules nerveuses qui commandent les muscles, les motoneurones. Ainsi, elles se manifestent par une faiblesse musculaire de gravité variable, qui peut débuter à la naissance, dans l'enfance ou à l'âge adulte. Pour venir en aide à ses enfants qui sont en incapacité de marcher, des chercheurs espagnols ont développé un concept innovant. 

Relayé par le site santélog, il consiste en la mise au point du premier exosquelette au monde développé spécifiquement pour ces enfants atteints d’amyotrophie spinale. Son objectif est double : d'une part aider les enfants à marcher (parfois pour la première fois), d’autre part : éviter le développement d’une sclérose définitive. Actuellement en phase pré-clinique, la technologie a été développée et brevetée conjointement par le Conseil Supérieur de la recherche (CSIC) situé à Madrid et une startup espagnole, Marsi Bionics, spécialisée dans l'élaboration d'exosquelettes pédiatriques.

Des joints intelligents 

L'exosquelette a été conçu pour la prise en charge du type 2 de la maladie. Elle est diagnostiqué entre les 7 à 18 premiers mois de vie l’enfant. Les enfants qui en sont atteints ne sont pas capables de marcher et ce manque de mobilité devient rapidement critique. L'exosquelette, par contre, est actuellement testé sur des enfants âgés de 3 à 14 ans.

La difficulté principale pour mettre au point ce dispositif consistait à lui donner la capacité d’adaptation aux changements neuromusculaires associés à la maladie au fil du temps. Pour contrer cela, le modèle a été élaboré avec des joints intelligents qui permettent son adaptation aux symptômes de chaque enfant, et à leur évolution avec le temps, explique Elena Garcia du CSIC de Madrid.

Le corset est constitué de tiges longues de soutien de type "orthèses", ajustées pour maintenir les jambes et le torse de l'enfant. S'agissant des articulations, une série de moteurs intégrés imitent les muscles humains et apportent à l'enfant la force nécessaire pour se tenir debout et marcher. Enfin, une série de capteurs, un contrôleur de mouvement et une batterie de 5 heures d’autonomie complètent le système.

Cet exosquelette sera prochainement utilisé à plus grande échelle dans des hôpitaux madrilènes et barcelonais pour éviter les effets secondaires associés à la perte de la mobilité, annoncent les scientifiques espagnols.

  

Source : vidéo YouTube 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité