Publicité

QUESTION D'ACTU

Restaurants, bars

New-York : la ville remporte la bataille contre l’excès de sel

Les restaurateurs New-Yorkais devront avertir les consommateurs sur la forte teneur en sel de leur plat. Une victoire de la santé publique.  

New-York : la ville remporte la bataille contre l’excès de sel Epictura/Coolfonk

  • Publié 27.05.2016 à 12h01
  • |
  • |
  • |
  • |


Dans un pays où près d'un habitant sur trois est obèse, la décision de la cour d’appel de New York fait avancer la santé publique. Désormais, tous les restaurateurs devront avertir, à l’aide d’une étiquette, la forte concentration de sodium dans les plats et menus qu’ils proposent.
Une initiative pour sensibiliser le consommateur aux risques liés à une absorption trop importante de sel dans l’organisme. C’est une première aux Etats-Unis. 

Une salière dans un triangle noir 

L’autocollant représente une salière enfermée dans un triangle noir, comme un avertissement. Cette notation doit être présente à côté des menus comportant au minimum 2 300 milligrammes de sodium, soit la limite quotidienne recommandée par le gouvernement fédéral. Et pour les récalcitrants, l’amende sera salée… 200 dollars (180 euros) s'ils refusent la transparence. « Les New-Yorkais méritent de connaître la valeur en sodium de leur menu, pour mieux gérer leur alimentation et éviter les effets négatifs du sel dans l’organisme », a déclaré au journal Reuteurs Bill de Blasio, maire de la ville de New-York. 

 

Eradiquer le trop salé 

En effet, la consommation de sel en grande quantité entraîne des complications relativement graves pour la santé. Hypertension, obésité, risques cardio-vasculaires… Cette décision de justice s’inscrit dans un long processus de santé publique. En 2003 la ville avait décidé d’interdire le tabac dans les restaurants et bars. Trois ans plus, l’Etat interdisait les graisses-trans dans les restaurants - des graisses insaturées qui ont des effets néfastes sur la santé, comme le cholestérol. L’initiative d’inscrire le nombre de calories sur les emballages avait été également prise.
Une initiative qui ne réjouit pas certains restaurateurs, à l’instar de l'Association Nationale des Restaurants (NRA). Sa porte-parole a fait savoir qu’elle contestait la décision de justice, considérant la loi comme « illégale et sans précédent ».

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité