Publicité

QUESTION D'ACTU

Légalisation, dépénalisation, ...

Cannabis : la consommation des jeunes Américains a nettement baissé

Une grande étude sur les adolescents américains et leur rapport à la marijuana montre que la consommation a baissé de 10 % en douze ans.

Cannabis : la consommation des jeunes Américains a nettement baissé Thomas Hawk / Flickr

  • Publié 26.05.2016 à 18h02
  • |
  • |
  • |
  • |


En France, où l’usage de cannabis bat des records, les addictologues attendent avec impatience les résultats de la légalisation, à des fins médicales ou récréatives, dans de nombreux Etats américains. L’évolution de la consommation les intéresse, et des résultats commencent à être publiés. Une étude réalisée à l’université de Washington à St Louis (États-Unis) et parue dans la revue Journal of the American Academy of Child & Adolescent Psychiatry montre qu’en 2013, les adolescents américains ont fumé 10 % de moins qu’en 2002.

Elle repose sur l’interrogatoire de 216 000 jeunes provenant de 50 états américains, âgés de 12 à 17 ans. En 2002, ils étaient 16 % à déclarer avoir consommé dans l’année. En 2013, ils n’étaient que 14 %. En plus de la consommation, les chercheurs ont étudié les problèmes liés au cannabis : dépendance, décrochage scolaire, soucis relationnels… Ils ont diminué de presque un quart (-24 %), passant de 4 % à 3 %.

La légalisation n'explique pas tout

« Nous avons été surpris de constater ces déclins substantiels dans la consommation de marijuana et des abus qui y sont liés », explique Richard Grucza, docteur en psychiatrie, et auteur principal de l’étude. Il suppose notamment que les enfants avec des problèmes comportementaux – non liés au cannabis – sont aujourd’hui détectés et traités plus tôt qu’il y a une quinzaine d’années. Ils seraient ainsi moins susceptibles de se tourner vers les drogues à l’adolescence.

« Quelles que soient les causes de cette baisse des problèmes comportementaux, il semblent qu’elles dépassent la simple décriminalisation de la marijuana », ajoute-t-il. En revanche, les comportements directement liés à la drogue – bagarres, vol à l’étalage, possession d’arme à feu, vente – sont aussi en baisse.

Ces chiffres encourageants, et en faveur de la légalisation, ne tarderont sans doute pas à faire réagir ses défenseurs en France.

 

L’état de l’Ohio autorise la vente à son tour

Alors qu’un référendum dans l’État de la ville de Cleveland avait rejeté la vente récréative de marijuana il y a environ un an, les législateurs ont finalement autorisé un compromis. La vente de cannabis sera autorisée à des fins médicales, sous certaines conditions.

Il pourra être vendu sous forme d’huile, de produits ingérables, d’alcool (Green dragon) ou sous forme vaporeuse (cigarette électronique). Il devra faire l’objet d’une prescription par un médecin, à partir de 2017.

L’État de l’Ohio, au Nord-Est des États-Unis, dirigé par les Républicains, a fini par céder pour rejoindre les 24 États et Washington D.C. qui l’autorisent déjà. La culture et la vente seront réglementées, et les particuliers ne seront pas autorisés à cultiver des plans de cannabis.

Pour l’instant, seuls les États du Colorado, de l’Alaska, de l’Oregon et de Washington ont légalisé l’usage récréatif, qui demeure à ce jour pénalisé au niveau fédéral.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité