Publicité

QUESTION D'ACTU

Forme multirésistante

Tuberculose : l'OMS recommande un test de diagnostic rapide

Pour mettre fin à l'épidémie de tuberculose, l'OMS recommande l'utilisation d'un schéma thérapeutique plus court et moins cher.

Tuberculose : l'OMS recommande un test de diagnostic rapide Remains/epictura

  • Publié 13.05.2016 à 18h19
  • |
  • |
  • |
  • |


L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) veut accélérer la détection des personnes atteintes de la tuberculose et améliorer leur guérison. Pour y arriver, elle recommande l’utilisation du nouveau test de diagnostic rapide et une stratégie thérapeutique plus courte et moins cher.

En 2014, près de 10 millions de personnes ont développé la tuberculose dans le monde, dont un million d’enfants. Avec 1,5 million de morts, cette maladie infectieuse est l’une des plus meurtrière, juste derrière le Sida.
Ces chiffres vertigineux cachent toutefois une réalité plus optimise. Au cours des dernières deux dernières décennies, l’épidémie de tuberculose a été maîtrisée, et près de 43 millions de vies ont été sauvées grâce aux nouveaux traitements et moyens diagnostiques.

Aujourd’hui, l’enjeu est de combattre l’émergence de la tuberculose multirésistante constatée dans tous les pays du monde. Cette forme est causée par un bacille résistant aux 2 médicaments antituberculeux standard les plus efficaces. Selon les données disponibles, 480 000 malades souffrent d’une tuberculose multirésistante, et 190 000 en meurent.


Identifier les souches multirésistante

« Avec les schémas thérapeutiques classiques qui durent de 18 à 24 mois, on obtient de faibles taux de guérison – seulement 50 % au niveau mondial, explique l’agence onusienne. Cela est dû en grande partie au fait que les patients trouvent très difficile de continuer à prendre sur une longue période les médicaments de seconde intention qui peuvent être assez toxiques. Ils interrompent donc souvent leur traitement ou sont perdus de vue par les services de santé. »

Des échecs thérapeutiques qui pourraient être évités grâce au nouveau test de diagnostic appelé MTBDRsl. Capable de donner des résultats en 24 ou 48h, contre au moins 3 mois pour les tests actuels, cette méthode permet d’identifier les souches multirésistantes, et par conséquent les traitements adaptés.


Un traitement deux fois plus court

En outre, il permet de déterminer les patients qui peuvent bénéficier d’un schéma thérapeutique plus court. A moins de 1 000 dollars par patient, cette nouvelle stratégie dure entre 9 et 12 mois. « Nous espérons que le diagnostic plus rapide et le traitement plus court accéléreront la riposte mondiale à la tuberculose multirésistante que nous attendons tous, a déclaré le Dr Karin Weyer, coordinatrice à l’OMS dans le Programme mondiale de lutte contre la tuberculose. « Les économies que nous anticipons avec la mise en place de ce schéma thérapeutique pourraient être réinvesties dans les services de lutte contre la tuberculose MR afin de pouvoir tester davantage de patients et de les mettre sous traitement. »

Ces recommandations devraient permettre d’atteindre l’objectif fixé par l’OMS : mettre fin à l’épidémie de tuberculose d’ici 2030.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité